CaribeWave 2018 : Comment mobiliser les touristes ?

| 15 mars 2018

Catégorie: A l'actu, CaribeWave2018, Entreprises, Open Data, Sécurité/défense

CaribeWave2018

Toute la semaine, nous suivons l’équipe de Hackers Against Natural Disasters (HAND) qui participe à l’exercice mondial d’alerte tsunami dans les Caraïbes. Que faire pour les touristes ? HAND et ses partenaires ont des propositions.

Développer la culture du risque et de bons réflexes chez les insulaires en cas de tsunami n’est pas simple. Ne parlons pas des touristes qui préfèrent penser plage et sable fin, plutôt que procédure d’évacuation. Mobiliser les professionnels du tourisme ? Dans l’ensemble, ils ont peu répondu à l’enquête lancée par HAND en 2017. Pourtant, cette année, l’hôtel Mercure de Saint-Martin a bien volontiers accepté de se prêter à l’exercice. Il faut dire que le cyclone Irma a durement touché l’établissement.

Cette année, Yann Legendre (voir portrait ci-dessous) est parti seul à Saint-Martin. Il y retrouve l’association TILT, qui mobilise les citoyens autour de projets numériques. Ensemble, ils misent sur la sensibilisation et la formation. Avec la complicité du directeur de l’hôtel Mercure, le personnel et quelques touristes volontaires procèdent à une évacuation. « En 23 minutes, avec un groupe d’une douzaine de personnes, nous avons rejoint le point refuge situé à 1,2 km qui est à 25 mètres d’altitude » se félicite Yann. Des salariés de l’hôtel se sont également engagés à devenir radioamateurs, afin de garder des capacités de communication en cas de black-out.

L'exercice d'évacuation (photo Patrick Bar/HAND)

L’exercice d’évacuation (photo Patrick Bar/HAND)

Exercices grandeur nature

Au cours de la journée officielle d’exercice, plusieurs actions sont programmées : atelier sur les problématiques d’évacuation des personnes à mobilité réduite, exercice dans une école primaire… Une table-ronde est organisée avec la directrice de l’office du tourisme et une dizaine d’opérateurs de l’île. Yann se réjouit d’un tel niveau de participation, inimaginable l’an dernier. « Notre objectif est de comprendre comment ils peuvent s’impliquer dans la gestion des risques et de voir comment on peut les aider. Nous allons ouvrir les discussions sur les données auxquelles ils accèdent permettant d’identifier les touristes : numéros de passeports, informations issues des centrales de réservations, de la plateforme Amadeus… Nous aimerions comprendre comment elles sont gérées. » Identifier et prévenir rapidement les touristes, les guider efficacement vers des points hauts en cas d’alerte… rien ne se fera sans une maîtrise accrue des outils numériques.

Cartographie : Focus sur Exploit

Le projet Exploit, porté par le laboratoire GRED de l’université de Montpellier, recense tous les points refuges de Guadeloupe. Fiches d’informations, cartographie interactive avec calcul d’itinéraire sur fond OSM, consignes… le site est une mine d’informations. En 2017, Mathieu Péroche et Frédéric Léone ont testé une application mobile de recherche de points refuges. Cette année, l’association locale Dream of Trail en a vérifié beaucoup au cours de son travail de restauration des sentiers de randonnée de l’île. C’est elle qui guide les enfants de l’école primaire vers le point refuge le plus proche. « Le problème, c’est que beaucoup d’itinéraires passent par des lotissements privés et ne sont pas accessibles. Il va falloir le prendre en compte, » insiste Yann Legendre.

Yann Legendre, 45 ans, deuxième participation

Équipe : Tourisme

Spécialité : Producteur de séjours de tourisme pleine nature et durable

Profession : Consultant, intervenant auprès de voyagistes qui veulent monter des séjours éthiques partout dans le monde.

Comment es-tu arrivé ici ? Je fréquente Jean depuis quinze ans. Quand j’ai monté mon premier projet de tourisme durable, Jean travaillait aux relations internationales à la Roche-sur-Yon, et m’a accompagné. Je l’ai à mon tour un peu accompagné sur SOS Méditerranée. L’an dernier, HAND a émis l’hypothèse qu’il serait intéressant de faire quelque chose autour du tourisme. J’ai alors contacté Guillaume Cromer qui a assuré l’interface avec le monde du tourisme, tandis que j’assurais la partie terrain.

Ton programme pour cette semaine ? Je suis basé à Saint-Martin, en partenariat avec l’association TILT qui a pour projet de monter une FabLab itinérant. Ma mission a deux axes : sensibiliser les opérateurs touristiques, leur présenter HAND et la mission 2018, voir quels sont leurs besoins et comment ils se positionnent vis-à-vis d’un tsunami par exemple. On essaye également de faire participer des touristes à l’exercice.

La petite phrase qui t’accompagne ? « Établir la paix durablement est le travail de l’éducation. La politique ne peut qu’éviter la guerre » Maria Montessori.

——

Patrick BarPatrick Bar, 50 ans, première participation

Équipe : Communication

Spécialité et profession : Photographe

Comment es-tu arrivé ici ? Je connais Jean depuis SOS Méditerranée. J’avais fait des photos sur les boat people vietnamiens à la fin des années quatre-vingt. Quand j’ai appris le création de l’association, je l’ai contacté et je l’ai rencontré. Depuis je suis le projet de l’Hermitage et Jean m’a proposé de couvrir l’exercice cette année.

Ton programme pour cette semaine ? Constituer la photothèque de l’opération en s’attachant à photographier toutes les activités des différents groupes. C’est aussi pourquoi j’ai passé un peu de temps à Saint-Martin avec Yann Legendre.

La petite phrase qui t’accompagne ? Mettre la photographie au service des autres.

Site Internet : patrickbar95.wixsite.com/photojournaliste

En savoir plus : Caribe Wave 2018 : à Saint-Martin, des initiatives citoyennes impulser la résilience de l’île

À lire également dans ce dossier :

Portraits d’équipe
Portraits d’équipe, la suite
Un tsunami peut en cacher un autre
Les ballons Google arrivent !
Cartographie très haute résolution de Marie-Galante
Comment mobiliser les touristes ?
Dans les yeux de Mambo
Jour J
OpenStreetMap, l’indispensable référence
Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x