Caribewave 2018 : portraits d’équipe, la suite

| 14 mars 2018

Catégorie: CaribeWave2018, Cartographie, Entreprises, Institutions, Logiciels, Open Data, Portraits, Reportages, Sécurité/défense

Toute la semaine, nous suivons l’équipe de Hackers Against Natural Disasters (HAND) qui participe à l’exercice mondial d’alerte tsunami dans les Caraïbes. Ce mardi, suite et fin des présentations de l’équipe !

Donat Donat Robaux, 34 ans, première participation

Equipe : Carto

Spécialité : Contributeur OpenStreetMap

Profession : Assistant ressources humaines dans un hôpital parisien

Comment es-tu arrivé ici ? Petit, je m’endormais en découvrant des pays avec des guides Michelin. Il y a quatre ans, j’ai découvert OpenStreetMap et ça m’a tout de suite plus. Depuis, je n’ai pas décroché. Je suis aujourd’hui trésorier d’OSM France.

Ton programme pour cette semaine ? Améliorer la base OpenStreetMap sur l’île et notamment cartographier les services publics et les structures de santé. Je vais également former les étudiants de l’École Simplon à OpenStreetMap.

La petite phrase qui t’accompagne ? La carto libre en contexte de crise, c’est essentiel !

—–

(photo Patrick Bar)

Nicolas Sonnet, 31 ans, deuxième participation

Équipe : Les aéromappeurs

Spécialité : La cartographie

Profession : Ingénieur aéronautique

Comment es-tu arrivé ici ? Je suis persuadé que les drones sont des vecteurs très adaptés aux situations de crise. Nous avons fondé Aeromapper en 2012 et depuis, nous travaillons à l’amélioration de notre drone longue portée. En 2016, nous avons fait un premier essai sur une centaine d’hectares dans le cadre de CaribeWave. Depuis, nous avons amélioré de nombreux éléments et nous avons adapté notre drone aux conditions tropicales. CaribeWave nous offre une occasion unique de nous mettre à l’épreuve.

Ton programme pour cette semaine ? Réaliser une orthophotographie de très haute précision d’une grande partie de l’île, rencontrer des utilisateurs potentiels des données que nous produirons, imaginer des usages possibles.

La petite phrase ou la petite musique qui t’accompagne ? Pourvu que la météo soit favorable !

—–

Thomas SchermesserThomas Schermesser, 62 ans, première participation

Équipe : Les aéromappeurs

Spécialité : Télépilote

Profession : Télépilote de drone chez Aeromapper, mais également en charge de la production et de la remontée d’expériences

Comment es-tu arrivé ici ? Tout jeune, j’étais fan de modèles réduits télécommandés, j’ai même participé à des compétitions de haut niveau. Je suis ensuite devenu pilote. J’ai passé 37 ans dans le transport aérien, en partie dans les opérations aériennes car j’ai du arrêter ma carrière de pilote pour des problèmes de vue. Mais ça ne m’a pas empêché de voler en ULM, en planeur. J’ai bénéficié d’un plan de départ volontaire chez Air France et j’ai décidé de revenir à mes amours d’enfance grâce au drone.

Ton programme pour cette semaine ? Avec Nicolas, nous allons cartographier une bonne partie de l’île avec notre drone.

La petite phrase qui t’accompagne ? Une bonne journée, c’est une journée où j’apprends des choses. Cette semaine, je suis gâté !

—–

Mariane RochonMariane Rochon, 39 ans, première participation

Équipe : Docs

Profession : Médecin généraliste à Clermont-Ferrand

Comment es-tu arrivée ici ? J’ai fait une partie de mes études avec Maud qui est est une amie. J’avais entendu parlé de HAND, et quand elle m’a présenté le projet, j’ai trouvé ça super. Comme je travaille dans une association de médecins de garde 24h/24h, j’ai une pratique des soins non programmés. Du coup, elle m’a proposer de l’accompagner. J’ai réussi à me libérer une semaine et me voilà.

Ton programme pour cette semaine ? Je travaille en binôme avec Maud. Nous testons le prototype de Visiomed et nous rencontrons les médecins de l’île pour voir comment ils sont sensibilisés.

La petite phrase qui t’accompagne ? Apportons chacun notre pierre à l’édifice.

—–

Loïc PentecôteLoïc Pentecôte, 29 ans, première participation

Équipe : Logistique, administration et finances

Spécialité : Logistique et transport

Profession : Ingénieur et économiste sur les enjeux énergie et climat

Comment es-tu arrivé ici ? Le thématique énergie climat me passionne depuis le lycée. Après des études à l’UTC de Compiègne, J’ai voulu voir au-delà de la technique. Du coup, j’ai fait un master en économie de l’énergie et du développement durable à Grenoble. Depuis, j’ai occupé plusieurs postes, dans différents milieux, ce qui me donne une vision assez globale, à la fois technique, organisationnelle et politique. Jusqu’en juin 2017, j’étais consultant dans une entreprise parisienne spécialisée sur l’environnement. En septembre, j’ai fait la connaissance de l’Hermitage, le laboratoire collectif d’initiatives citoyennes écoresponsables dans l’Oise, partenaire de HAND. Je m’y suis impliqué de plus en plus, j’ai développé l’événementiel, les ateliers grand public… Du coup, Jean m’a proposé de venir donner un coup de main.

Ton programme pour cette semaine ? Je réponds aux besoins des équipes en matière de logistique, de la vie en collectivité. Aller acheter le matériel qui manque, conduire les uns et les autres sur le terrain… les journées sont bien remplies.

La petite phrase qui t’accompagne ? Transition énergétique, agro-écologie, hacking citoyen et vivre ensemble : l’enjeu est de connecter ces mondes qui ne se connaissent pas assez.

——

Fabiola DorFabiola Dor, 28 ans, première participation

Équipe : Community manager et journaliste

Spécialité : Au-delà de la technique, aider HAND à raconter son histoire

Profession : Journaliste community manager aux Echos Start, un media économique pour les jeunes

Comment es-tu arrivée ici ? L’an dernier, j’ai rencontré Gaël lors de la présentation du deuxième numéro de VTA, un magazine dédié à l’économie du tourisme aux Antilles. On avait des amis communs et plein d’atomes crochus. On a beaucoup discuté de CaribeWave. À mes yeux, il est important que HAND raconte ce qu’il fait pour susciter l’adhésion et étendre le réseau des citoyens engagés. Quand Gaël m’a proposé de rejoindre l’équipe cette année, j’ai tout de suite accepté.

Ton programme pour cette semaine ? Je fais un reportage sur l’exercice pour Les Echos Start mais sur place, je tiens également un cahier de bord pour le compte Medium de HAND qu’on a créé pour l’occasion.

La petite phrase ou la petite musique qui t’accompagne ? « I’ma keep running. Cause a winner don’t quit on themselves », c’est dans une chanson de Kendick Lamar et Beyonce.

Twitter @FabeeDor

—–

Raphaëlle StaviskyRafaëlle Stavisky, 22 ans, première participation

Équipe : Community manager

Spécialité : Communication

Profession : Community manager

Comment es-tu arrivée ici ? Je suis en première année de master communication à l’ECS, en alternance dans une startup. Elle avait invité Jawgmaps lors d’un petit déjeuner entre startups. C’est là que j’ai fait la connaissance de Loïc. Quelques semaines plus tard, il m’a proposé de l’accompagner en Guadeloupe, car sa community manager n’était pas disponible. J’ai pensé que c’était une très bonne expérience à vivre, que j’allais beaucoup apprendre. En accord avec mon employeur, j’ai donc posé cinq jours de congés.

Ton programme pour cette semaine ? Je relaye toutes les informations importantes sur HAND et CaribeWave sur les réseaux sociaux, je réalise une présentation des membres de l’équipe et des partenaires. Le jour de l’exercice, je vais bien sûr relayer les consignes.

La petite phrase qui t’accompagne ? On mesure la quantité, on apprécie la qualité

Twitter @Rafa_stav

—–

Bruno De San NicolasBruno De San Nicolas, 48 ans, première participation

Équipe : Administration, finances et logistique

Spécialité : Opération et gestion de crise

Profession : Militaire de carrière dans l’armée de l’air

Comment es-tu arrivé ici ? J’ai connu Gaël lorsque je commandais l’escadre aérienne de commandement et de conduite projetable basée à Evreux, où Cxlinks, l’entreprise de Gaël, est en incubation. Je l’ai aidé à intégrer une pépinière numérique qui a été mise en place dans mon unité dans le cadre du projet « smart base » de l’armée de l’air. Étant tout aussi geek que lui, on s’est naturellement rapprochés et j’ai tout de suis adhéré au projet HAND. Cela me permet d’allier ma passion pour la technologie et mon expérience militaire.

Ton programme pour cette semaine ? Je suis directeur des opérations. Je coordonne l’action de chaque équipe impliquée dans l’exercice.

La petite phrase qui t’accompagne ? La connaissance ne vaut que si elle est partagée.

Twitter : @b_dsn

—–

Nicolas FavierNicolas Favier, 26 ans, première participation

Équipe : Développeurs

Spécialité : Androïd

Profession : Développeur

Comment es-tu arrivé ici ? Je travaille chez eBiz en tant que développeur depuis trois ans. Au début, je travaillais beaucoup sur OSM, j’ai développé OSM Contributor, puis Jungle Bus. Je suis en mission à La Poste la journée et sur OSM le soir. Ebiz m’a proposé de participer à l’exercice… j’apprécie cette occasion de donner du sens à mon activité.

Ton programme pour cette semaine ? Je travaille sur l’affichage des avions et l’interface de Mambo.

La petite phrase qui t’accompagne ? Do more, sleep less

—–

Nicolas BellèmeNicolas Bellème, 25 ans, première participation

Équipe : Développeurs

Spécialité : Java

Profession : Développeur

Comment es-tu arrivé ici ? Je travaille chez eBiz depuis deux ans. On a fait un séminaire d’entreprise à l’Hermitage qui m’a beaucoup plu. Quand Loïc a proposé à certaines personnes d’eBiz de participer à l’opération, j’ai tout de suite posé ma candidature.

Ton programme pour cette semaine ? Je m’occupe de la partie serveur sur le projet Mambo.

La petite phrase qui t’accompagne ? « Goodbye work » : c’est écrit sur mon T-shirt.

—–

Loïc OrtegaLoïc Ortola, 28 ans, deuxième participation

Équipe : Développeurs

Spécialité : Le développement logiciel haute performance

Profession : CTO de Jawgmaps

Comment es-tu arrivé ici ? J’ai rencontré Gaël lors d’un meetup à la fondation Mozilla sur l’open transport. À l’époque, j’étais en charge du développement chez eBiz et je dirigeais un programme européen sur les smartcities. J’étais très Google Maps à l’époque. On a commencé à parler d’OpenStreetMap… J’ai développé l’outil qui a permis aux pompiers de l’Essonne de cartographier les défibrillateurs, un sujet qui me tenait à cœur. J’ai appris beaucoup de choses sur la cartographie. Dans un monde où Mapbox commençait à se faire connaître, Gaël nous a un peu poussé à développer une alternative européenne. J’ai passé un été à développer un serveur de cartes et fin 2015, nous avons signé le contrat avec la SNCF. Du coup, j’ai lancé Jawgmaps. Aujourd’hui, je suis « product owner » de HAND, j’aide Gaël à imaginer les produits.

Ton programme pour cette semaine ? Encadrer et participer au développement de Mambo, et gérer les relations avec l’École Simplon de l’île.

La petite phrase qui t’accompagne ? What you think, you become.

Réseaux sociaux : @loicortola

Autres portraits sous ce lien

À lire également dans ce dossier :

Portraits d’équipe
Portraits d’équipe, la suite
Un tsunami peut en cacher un autre
Les ballons Google arrivent !
Cartographie très haute résolution de Marie-Galante
Comment mobiliser les touristes ?
Dans les yeux de Mambo
Jour J
OpenStreetMap, l’indispensable référence
Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x