CaribeWave2018 : Jour J

| 15 mars 2018

Catégorie: A l'actu, CaribeWave2018, Données, Logiciels, Matériel/GPS, Réseaux/Transports, Sécurité/défense, WebMapping

Ça y est, après cinq jours de préparation, l’équipe de HAND est fin prête pour l’exercice CaribeWave. À 10h, heure locale (15h en métropole), la première annonce de l’arrivée du tsunami sera lancée par les autorités. Comment s’est passé cette journée ?

7h : L’équipe émerge progressivement pour se retrouver autour du petit déjeuner. Certains manquent de sommeil, ayant dû communiquer avec des collègues en métropole pour finaliser leurs développements. Café en main, les différentes équipes procèdent aux derniers tests et ajustements.

8h : C’est l’heure du briefing. Bruno déroule le scénario de la journée. Montage du PC de crise, installation des médecins sous une pergola que la mairie de Capesterre a mis à disposition, répartition des différents groupes sur le site… il est l’heure de bouger les tables, de donner un coup de balais, car des visiteurs sont attendus.

8h30 : L’avion loué pour relier Marie-Galante survole le gîte, avec à son bord, trois personnes de la DEAL qui viennent passer la journée avec l’équipe.

8h45 : On découvre les infographies d’Antoine qui résument parfaitement la situation.

Les zones de submersion, récupérées depuis Exploit et mises en image par Antoine

Les zones de submersion, récupérées depuis Exploit et mises en image par Antoine

9h : Tout est en place, les derniers tests de Mambo sont en cours. La machine à tweets est prête. Corentin envoie un tweet aux développeurs de messageries instantanées, afin de les sensibiliser au protocole CAP (Common alert protocol) over XMPP. Ainsi, des messages peuvent être directement envoyés sur des systèmes de messagerie instantanée en cas d’alerte majeure. Pour l’instant, personne ne réagit et le crieur public crie dans le désert !

 

9h30 : Donat met en place un compte Umap pour la journée. Il permettra de placer sur une carte partageable toutes les informations reçues et de faire ressortir les points d’intérêt utiles pour l’exercice.

La carte Umap

La carte Umap

9h45 : Les 12 étudiants de l’école Simplon et leur formatrice, ainsi que trois représentants du SDIS arrivent. Tout le monde se présente. Répartition en groupes. Les étudiants renforcent les différentes équipes.

10h : Le message émis par le centre d’alerte aux tsunamis dans le pacifique (PTCW) est reçu sur les différents canaux de communication ouverts. L’exercice propose trois scénarios. Celui baptisé Barbade, choisi par HAND, simule un séisme de magnitude 8,6 le long des côtes méridionales des petites Antilles, dont l’épicentre se situe à 400 kilomètres au sud-est de Marie-Galante. Le message est simple :

Immédiatement, la « mitraillette à tweets » se met en marche. Elle diffuse tous les messages officiels de l’exercice sur le compte de HAND. D’ici 17h, une cinquantaine de messages sont programmés, qui indiquent les points d’impact de la première vague en différents lieux.

 

10h11 : La directrice d’une école de Grande Terre reçoit l’alerte en SMS

10h17 : Le message d’alerte se diffuse dans les services officiels.

10h25 : Le communiqué de presse de la préfecture est envoyé.

11h06 : Amandine Ascensio, journaliste à France Antilles, reçoit l’alerte sur l’application du journal.

11h13 : Le message officiel annonçant l’impact de la première vague à 3 mètres est reçu. Pendant ce temps, sur les hauteurs du camp de base, le drone multirotor Mavic commence à filmer le site.

11h23 : Grâce au mini réseau 4G installé sur le camp par Gaël et Cem, une nouvelle alerte est diffusée en cell broadcast. Malheureusement la synthèse vocale n’existe qu’en anglais et en japonais. Imaginons si les réseaux des grands opérateurs de téléphonie relayaient l’information sur tous les smartphones à proximité des antennes concernées.

12h : Démonstration de Mambo : les avions sont au rendez-vous !

12h45 : La préfecture déclare la fin de l’exercice, mais l’équipe de HAND continue.

13h : Gaël part en voiture avec les responsables des routes de Guadeloupe à Marie Galante. Grâce au système radio, leur position est suivie depuis le camp de base en permanence.

13h15 : Pointage en APRS depuis le véhicule pour signaler une obstruction de voie.

13h30 : En une matinée, l’équipe des docs a ausculté une dizaine de patients-cobayes grâce à la machine prêtée par Visiomed.

 

14h : Le drone d’Aeromapper s’envole à son tour et entame une nouvelle mission cartographique. Malheureusement, le flux vidéo de la caméra avant de l’appareil n’est pas capté en temps réel. Il manque un récepteur analogique vidéo. Pendant ce temps, les images acquises hier sont en train d’être traitées pour en extraire une orthophotographie.

14h30 : Cem discute avec des étudiants de l’école Simplon… plusieurs sont bien décidés à devenir radioamateurs.

Cem discute avec les futurs radioamateurs

Cem discute avec les futurs radioamateurs

15h : Visite de Madame le maire de Capesterre, très impressionnée par les réseaux de communication mis en place par l’équipe

16h : Retour au mode hacker : Gaël pirate le prototype Visiomed et récupère l’ensemble des données sur les patients par simple signal radio, mais on l’attend aussi pour envoyer un message d’alerte sur l’autoradio d’un des véhicules de l’équipe.

16h30 : Les étudiants de Simplon repartent… des rêves plein la tête !

Dernière photo de famille avec les étudiants de l'école Simplon.

Dernière photo de famille avec les étudiants de l’école Simplon.

« C’est formidable de voir ce qu’ils font, s’enthousiasme Claudius Vilus, cartographe au SDIS de Guadeloupe. Être capable de prévenir les gens en si peu de temps. Je leur tire mon chapeau. J’espère qu’on arrivera à convaincre les autorités d’avancer. »

Retrouvez le fil twitter de HAND pendant CaribeWave2018 sous ce lien

Le storify de l’opération sous ce lien

 

À lire également dans ce dossier :

Portraits d’équipe
Portraits d’équipe, la suite
Un tsunami peut en cacher un autre
Les ballons Google arrivent !
Cartographie très haute résolution de Marie-Galante
Comment mobiliser les touristes ?
Dans les yeux de Mambo
Jour J
OpenStreetMap, l’indispensable référence

 

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x