CPER en Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Catégorie: A l'actu, IDG/IDS, Institutions, Utilisateurs

Le 29 mai dernier, la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur a signé son contrat de plan État Région pour la période 2015-2020, en présence du Premier ministre Manuel Valls. L’information géographique y est intégrée dans le volet ingénierie territoriale, et notamment dans sa partie « connaissance des territoires et centre de ressources ». La stratégie de la région et les missions du CRIGE PACA y sont précisées (maintien, diffusion et développement du socle de données, production de données métiers…). Des financements sont aussi inscrits pour fournir un appui technique aux acteurs, pour ouvrir l’infrastructure de données géographiques et pour animer le réseau d’acteurs territoriaux. « Le niveau de financement du CRIGE a été maintenu malgré la baisse des financements de l’État » se félicitait Alain Hayot, conseiller régional et président du conseil de surveillance du CRIGE lors de l’assemblée générale de l’Afigéo le 3 juin dernier. Pour cela, la région a augmenté sa participation (4 millions d’euros, dont 2 millions pour le fonctionnement du CRIGE), alors que l’État ne finance que 440 000 euros. Mais les départements et les EPCI sont également appelés par la région à participer au dispositif, dont ils sont bénéficiaires. Les EPCI par exemple, qui ne finançaient jusqu’à présent que l’achat mutualisé de certaines données, devront également participer au budget du CRIGE. À la suite de l’évaluation menée l’an dernier, le CRIGE va rénover sa plateforme technique et revoir sa stratégie d’animation des pôles métiers pour concentrer ses actions sur la production de référentiels métier locaux.

La politique de développement de l’information géographique en PACA passe aussi par le soutien à l’emploi. Jusqu’à présent, 23 géomaticiens et géomaticiennes ont été embauchés. Un dispositif renouvelé dans le cadre du nouveau CPER.

La politique de développement de l’information géographique en PACA passe aussi par le soutien à l’emploi. Jusqu’à présent, 23 géomaticiens et géomaticiennes ont été embauchés. Un dispositif renouvelé dans le cadre du nouveau CPER.

 

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x