Drones : senseFly développe une stratégie plus indépendante

| 10 décembre 2018

Catégorie: 3D, A l'actu, Cartographie, Entreprises, Environnement, Imagerie, Matériel/GPS

Spécialiste des drones professionnels à aile fixe, senseFly souhaite développer les partenariats pour accélérer son développement. Elle marque ainsi son indépendance vis-à-vis de sa maison mère, Parrot.

Jean-Thomas Célette, directeur général et Gilles Labossière, CEO de SenseFly

Jean-Thomas Célette, directeur général et Gilles Labossière, CEO de SenseFly

Créé en Suisse en 2009, senseFly s’est immédiatement positionné sur le marché des drones professionnels. Largement utilisée en cartographie et agriculture, la dernière version de l’eBee (eBee-X) a permis un doublement des ventes mensuelles depuis sa sortie en septembre dernier.

Racheté par le groupe Parrot en 2013, senseFly affiche aujourd’hui une stratégie plus indépendante du groupe, dont les résultats sont loin d’être à la hauteur des espérances des investisseurs. Avec 57 % de son chiffre d’affaires sur les drones grand public, Parrot perd chaque trimestre un peu plus d’argent malgré de bonnes ventes en nombre d’unités.

Pour sa part, senseFly a annoncé la promotion de Jean-Thomas Célette au poste de directeur général, aux côtés du CEO Gilles Labossière. Le communiqué de presse publié à cette occasion insiste bien sur la synergie avec les autres divisions du groupe (pix4D, MicaSense) mais indique clairement la volonté de poursuivre les partenariats engagés avec Trimble ou Agisoft. L’entreprise semble bien avoir l’intention de se protéger des difficultés de sa maison mère.

 

Imprimer cet article Imprimer cet article

Tags:

Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x