Greenpeace : la carte de la discorde

| 10 décembre 2018

Catégorie: Cartographie, Données, Environnement, Grand public, Les cartes du mois, WebMapping

Une semaine après avoir publié sa carte interactive sur les fermes-usines, Greenpeace fait marche arrière et s’excuse. Pourquoi ?

4 400 fermes usines référencées par Greenpeace.

4 400 fermes usines référencées par Greenpeace.

Plus de 750 truies, 2 000 porcs, 40 000 volailles, 400 vaches laitières, 800 bovins à l’engraissement… c’est pour dénoncer ces exploitations industrielles qui bénéficient de subventions européennes que Greenpeace a réalisé une cartographie interactive. L’ONG s’est appuyée sur les données publiées en open data par le ministère de la Transition écologique sur les installations classées, répertoriant quelque 4 400 fermes-usines en France. Ainsi, chacun pouvait faire une recherche par commune et découvrir les établissements à proximité.

Très vite, des agriculteurs ont réagi et la FNSEA a exprimé son ras-le-bol de « l’agri-bashing » généralisé. Car les chiffres avancés par le ministère sont loin d’être justes. Du coup, Greenpeace a retiré la carte interactive (et n’a gardé que la vue générale), tout en s’excusant : « Nous présentons toutes nos excuses aux agricultrices et agriculteurs dont la ferme s’est retrouvée sur cette carte alors qu’elle n’aurait pas dû y être, et qui se sont senti.e.s injustement pointé.e.s du doigt. »

Encore un exemple qui montre que la mise en carte rend visible des phénomènes qui resteraient inaperçus (car les chiffres sont en ligne depuis longtemps). Cette controverse prouve également que les métadonnées et la fraîcheur, c’est important !

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article

Tags:

Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x