KIS, le web SIG d’Altereo, se diffuse

| 21 septembre 2017

Catégorie: A l'actu, Contrats, Entreprises, Logiciels, Réseaux/Transports, Secteur public

Il y a un peu plus d’un an, fort de l’expérience acquise à Phnom Penh, Christian Laplaud, le fondateur de G2C (Altereo) insistait sur l’importance de l’export dans le domaine des SIG (voir l’article ici). L’entreprise semble avoir réussi son pari avec quelques belles références et 30 % du chiffre d’affaires de G2C Informatique désormais réalisé à l’étranger.

Avec sa nouvelle filiale Altereo Africa, G2C Informatique achève par exemple la mise en place du SIG du district de Yamoussoukro en Côté d’Ivoire. « C’est un contrat intéressant car le SIG couvre de nombreuses compétences, telles que l’action économique, la voirie, les écoles… explique Patrick Alayrangues, directeur associé d’Altereo. Cela nous a permis d’étendre les profils métiers de KIS. » KIS, c’est le « knowledge information system » développé par l’entreprise, qui a pris le relais de Cartajour et permet la saisie, la mise à jour et la gestion de données métiers, le tout en mode web. D’abord développé dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, il s’étend ainsi progressivement aux différentes compétences des collectivités et gestionnaires de réseaux. Pour l’Office national d’assainissement de Tunisie, ce sont environ cinquante opérateurs qui vont gérer le réseau, qui a été entièrement numérisé grâce à des levés de terrain. « Nous militons beaucoup pour que l’agence française de développement et les autres bailleurs financent des projets numériques, car ils sont très structurants pour les économies émergentes, même s’ils sont moins visibles que des grandes infrastructures » insiste Patrick Alayrangues.

un écran du module de gestion des interventions de KIS

un écran du module de gestion des interventions de KIS

Nouvelles possibilités

KIS trouve également son marché en France où l’approche Saas commence à séduire les collectivités. La version mobile (en mode connecté ou déconnecté) permet de gérer les interventions de terrain. Un module dédié au contrôle de raccordements devrait sortir d’ici la fin de l’année. Il complétera ceux dédiés à l’assainissement collectif, industriel et au non collectif.

KIS se décline en version mobile

KIS se décline en version mobile

Même si Altereo recrute, l’entreprise a choisi de s’appuyer sur des partenaires pour étendre ses modules métiers comme pour les cimetières, domaine sur lequel un accord devrait être bientôt annoncé.

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x