La TeleScop signe avec Airbus

| 2 mai 2019

Catégorie: A l'actu, Contrats, Entreprises, Environnement, Imagerie, Satellite/Spatial

Alors les satellites d’observation de la Terre se multiplient et que les usages s’étendent, le besoin d’accompagnement des utilisateurs est toujours aussi important. C’est sur ce créneau que se positionne La TeleScop, Société coopérative dédiée à la télédétection spatiale créée l’été dernier à Montpellier. Aujourd’hui, elle étend son offre de services.

Un exemple d’utilisation possible des images Pléiades : la modélisation 3D de San Francisco (© CNES 2018, Distribution Airbus DS).

Un exemple d’utilisation possible des images Pléiades : la modélisation 3D de San Francisco (© CNES 2018, Distribution Airbus DS).

Depuis un an, les experts en télédétection de La TeleScop guident leurs clients afin d’évaluer le potentiel du satellitaire pour leurs besoins, les aident à choisir les bonnes images et à concevoir les traitements appropriés. Aujourd’hui, l’approche intéresse également les opérateurs de satellites qui ont bien saisi l’intérêt de tels services. Ainsi, la jeune entreprise vient de signer un contrat avec Airbus Defence & Space, et pourra donc aider ses clients à commander des produits et services du catalogue Airbus ou à lancer une programmation. Des contacts sont également en cours avec Planet.

Un monde encore largement inconnu des utilisateurs potentiels

« Les collectivités et les entreprises privées ne savent pas ce qui est disponible, constate Bastien N’Guyen, l’un des cofondateurs de La TeleScop et anciennement en charge des opérations de la station de réception Geosud. Nous les aidons à découvrir les dispositifs les mieux adaptés tant techniquement – résolution, fréquence d’acquisition, radiométrie – que commercialement. »

L’entreprise connaît bien les tarifs des images et services, ainsi que les dispositifs d’accès gratuits. C’est souvent l’équipe qui apprend aux collectivités qu’elles peuvent accéder gratuitement aux données Pléiades via Geosud par exemple. Les entreprises savent encore moins que Geosud comprend également un volet R & D qui leur permet de tester des images SPOT ou Pléiades, un service que propose également Planet. Ce type d’intermédiaire est essentiel pour accompagner les nouveaux usages. Fins connaisseurs des travaux de recherche, mais également capables de sortir du vocabulaire des spécialistes et d’assurer la logistique de l’imagerie satellitaire, les membres de La TeleScop travaillent par exemple en ce moment sur le repérage de débris spatiaux et le suivi des mammifères marins…

 

 

 

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x