No Banner to display

Les îles : derrière la carte postale, un challenge d’acquisition

| 8 février 2016

Catégorie: 3D, Cartographie, Communiqués, Données, Entreprises, Imagerie

La superficie totale des îles sur la Terre (10 400 000 km2) équivaut à la taille de l’Europe. Ces terres émergées disséminées à travers le globe ont besoin d’une cartographie régulière, qui permette de contrôler leur évolution et de gérer leur aménagement… Leur suivi est d’autant plus critique avec les changements de climat et la montée des eaux. IMAO, spécialisée dans l’acquisition de données géoréférencées par avion, possède 15 années d’expérience sur ce type de territoires.

En effet, les îles sont des milieux aux conditions climatiques et de relief spécifiques, chacune doit être appréhendée de manière indépendante qu’elle soit dans les Caraïbes, dans l’Océan Indien ou dans l’Atlantique. Certaines sont planes mais d’autres connaissent un relief plutôt montagneux comme Trinidad et Tobago et ses 5150 km2 acquis en 2014 (densité supérieure à 1point/m2 – GSD de 12cm).
Sur celles-ci, les nuages restent accrochés à la montagne en quasi permanence, une réalité qu’il faut déjouer en adaptant la stratégie de vol de l’avion comme au Sri Lanka, ce gros chantier de 7800 km2 (densité > 1 & 0,5 – GSD de 30 & 50 cm) mené par IMAO qui est presque achevé. L’équipage a adapté le mode d’acquisition en optant pour quelques vols en profil sur une crête (voir photo), ces vols transversaux ont permis de concentrer les vols compliqués en un temps réduit.
De la création du plan de vol, au choix du matériel, en passant par l’analyse de la météo, ce type de mission nécessite une connaissance et une capacité d’adaptation fortes.
Certaines îles sont très éloignées de la côte, à l’image des îles Cook, le choix d’un ULM est alors privilégié. Démonté il est transporté par container sur place.

Dixit Pierre FAROUT, PDG d’IMAO : « Nous proposons de plus en plus une combinaison de vol couplé Lidar et photo. Ce choix de partir sur du Lidar nous permet de compenser la difficulté de prise de vues photo sur les reliefs, et d’avoir de la donnée intéressante partout. Le vol sous les nuages est aussi un alternative à développer sous les climats tropicaux pour déjouer les conditions météorologiques défavorables qui peuvent des fois être permanentes comme aux Philippines. »

Un beau projet pour IMAO arrive à sa conclusion ce mois-ci, celui de l’acquisition complète d’Haïti (27750 km2 – Densité >1 & 0,5 ppm-  GSD de 25 et 10 cm). 2 saisons furent nécessaires en fonction des créneaux météo. Ce chantier financé par la Banque Mondiale, va permettre d’obtenir une cartographie récente du pays et de pouvoir planifier l’aménagement du territoire qui fut dévasté par un tremblement de terre.

Selon les souhaits du client, à ces contraintes peuvent également s’ajouter une demande d’acquisition en fonction des marées (ex : Iles Scilly) afin d’avoir une représentation différente du littoral, et de pouvoir voir l’évolution de l’érosion, des écoulements, de l’envasement…

St Kitts & Navis, Iles Scilly, Anguilla, Ile de Man, Madagascar, Jersey, Guadeloupe, Martinique, Ile de la Réunion, lComores,  Les Seychelles, Irlande … De nombreuses îles ont été couvertes par l’entreprise qui continue à collecter des données sur ces lieux d’exception !
www.imao-fr.com

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestLinkedInTumblrViadeo
Imprimer cet article Imprimer cet article

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x