Mobilité urbaine : Paris 2e sur 38 villes mondiales en termes d’efficacité des transports en commun. Index HERE Technologies

| 24 avril 2019

Catégorie: Communiqués, Données, Mobilité, Réseaux/Transports, Services, WebMapping

Loi mobilités, Grand Paris Express, vélos et trottinettes électriques en libre-service : la mobilité urbaine à Paris ne cesse de subir d’importantes transformations, et cette métamorphose apparaît également dans les autres grandes villes du monde.

fréquences de passages de services de transport en commun le week-end

fréquences de passages de services de transport en commun le week-end

Selon un index réalisé par HERE Technologies, leader mondial des services de cartographie et de localisation, 77 % de la superficie du Grand Paris est dans un rayon de 1km d’un arrêt de transport, tandis que 11 % de sa superficie se situe dans une zone à faibles émissions. Dans l’Urban Mobility Index, HERE Technologies évalue la mobilité urbaine à travers 4 critères : la facilité de déplacement, le développement durable, l’accessibilité budgétaire et l’innovation de 38 villes du monde entier, dont Paris, Londres, New York, Bombay et São Paulo entre autres.

Vous trouverez ci-dessous quelques chiffres révélés par l’Urban Mobility Index :

(Dans le cadre de cet index, « Paris » comprend les 151 communes du Métropole du Grand Paris.)

Avec l’arrivée du Grand Paris Express d’ici 2030, les transports en commun parisiens vont pouvoir mieux desservir la région et palier à de nombreuses lacunes en termes d’accessibilité :

  • Il n’y a que 0,81 arrêts de transports en commun par 1 000 habitants de la métropole. Paris s’y classe au 32e rang des 38 villes, bien après Dallas, au Texas aux Etats-Unis, qui propose 3,14 arrêts par 1 000 habitants et Sydney, avec 3,05 arrêts.
  • Un service de transport passe en moyenne 182 fois par jour et par arrêt, ce qui peut sembler beaucoup sauf lorsqu’il est comparé avec les 1 049 passages quotidiens à un arrêt de transport en commun à Madrid.
  • Les transports publics restent malgré tout un choix rapide à Paris, par rapport aux autres villes de l’index. En matière du rapport entre le temps moyen de trajet en transports en commun et en voiture, Paris est classée au 2e rang parmi les 38 villes.
  • 12,1 % du réseau ferroviaire du métropole est autonome (niveaux 3 ou 4 selon le norme IEC 62290-1). Paris, classée au 7e rang dans cette catégorie, est en avance par rapport aux autres grandes villes du monde.

Le Sénat a adopté ce mois l’ensemble du projet de Loi d’orientation des mobilités, qui encouragerait les déplacements en vélo ou en covoiturage, créerait des zones à faible émission et réglementerait l’essor des véhicules autonomes, entre autres mesures ayant pour but de réduire le trafic et la congestion.

  • Les conducteurs parisiens perdent 30 minutes chaque 100km à cause de la congestion. A cet égard, Paris se classe au 22e rang des 38 villes.
  • 10,40 % des routes du Grand Paris sont embouteillées pendant les heures de pointe. Paris est classée au 25e rang dans la catégorie de congestion du réseau routier, bien après Helsinki (1er) où seulement 1,77 % des routes sont embouteillées en heures de pointe, ou encore Zurich (1,85 %, 2e).

Les nouvelles formes de mobilité ont bien débarqué à Paris, avec une hausse exponentielle de trottinettes électriques en « free floating » fournies par des marques telles que Lime, Bird et Jump (Uber), ainsi que les vélos partagés et les voitures électriques, encouragées par la ville avec le réseau public de bornes de recharges électriques universelles Belib’.

  • Il y a 1,48 vélos en libre-service par 1 000 habitants du Grand Paris.
  • Avec 554 bornes de recharge pour les véhicules électriques par 1 million d’habitants, Paris se classe au 2e rang des 38 villes mondiales.

La prolifération d’éco-quartiers parisiens tels que Clichy-Batignolles et Boucicaut ainsi que des initiatives visant à améliorer la qualité de l’air, comme la Journée sans voiture ou l’établissement des zones à faibles émissions, témoignent de l’engagement de Paris dans le développement durable.

  • 15 % de la superficie du Grand Paris représente des espaces vertes (y compris les parcs, les lacs, les forêts, etc.).
  • 11 % de la superficie se situe dans une zone à faibles émissions (ZFE), catégorie pour laquelle le Grand Paris se classe au 9e rang des 38 villes de l’index.

 

Vous pouvez accéder à l’Urban Mobility Index ici : https://urbanmobilityindex.here.com/

Les chiffres pour Paris sont par ici : https://urbanmobilityindex.here.com/city/paris/

Exemple : les dépenses en transports publics

 

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x