Predict : une vigie qui voit de plus en plus loin

| 15 janvier 2017 | 0 commentaire

Catégorie: A l'actu, Entreprises, Environnement, Imagerie, Sécurité/défense

Le Sémaphore, la nouvelle salle de vigie de Predict permet de surveiller l’ensemble des risques majeurs à l’international. Pour l’alimenter, des flux de données météorologiques et d’observation de la Terre ainsi que des modèles prédictifs.

Le 16 décembre dernier, Predict Services a fêté ses 10 ans. L’occasion d’inaugurer une nouvelle salle de vigie internationale.

Comment aider les collectivités à anticiper en cas d’inondations majeures et éviter les drames de Nîmes (1998), du Gard (1999) ou de l’Aude (2002) ? En 2006, Météo-France, BRL et Astrium (aujourd’hui Airbus Defence & Space) ont eu l’idée de créer Predict. L’objectif ? Associer leurs savoir-faire en hydrologie, en météorologie, en informatique et en observation de la Terre pour proposer un service simple et efficace de prédiction d’inondations : du Copernicus avant l’heure en somme. Dix ans et 700 événements climatiques plus tard, le succès est bien là. Le service s’est progressivement affiné, étendu à l’ensemble des risques majeurs. Trente mille communes utilisent les services Predict, mais elles ne sont plus les seules : assureurs et grandes entreprises sont également clients ainsi que le grand public grâce à l’application My Predict. Désormais, l’entreprise montpelliéraine se lance dans l’international, après des premières expériences au Brésil et en Haïti, en s’appuyant sur un ensemble de sources de données plus étendu (Nasa notamment).

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x