Tripatouillages électoraux

Catégorie: Cartographie, Décalagéo, Grand public, Logiciels, Recherche

Pour régner, il faut diviser ! Parfois, au sens territorial du terme. Napoléon avait conçu les départements à l’heure des déplacements à cheval : en moins d’une journée, tout lieu devait être accessible depuis la préfecture, m’a t’on appris à l’école*. Une règle simple et efficace. Depuis, ça s’est compliqué et on a parfois du mal à suivre. Pour preuve, l’opacité de la logique territoriale de nos nouvelles régions, très bien analysée par Laurent Carroué dans La France des 13 régions, paru récemment chez Armand Colin.

Nos camarades des États-Unis sont passés maîtres dans l’art subtil du tripatouillage électoral. Cet art porte même un nom, le « gerrymandering ».

Le terme de Gerrymander, contraction de « Gerry » et « Salamander » est apparu en 1812 quand le gouverneur du Massachusetts, Elbridge Gerry a dessiné un district en forme de salamandre pour optimiser son assise politique. (© Eric Nyquist/Quanta Magazine)

Il faut dire que leur système électoral est particulièrement adapté aux manipulations géographiques : sur la base de districts représentant un niveau de population à peu près homogène, les représentants du congrès sont élus à la majorité simple en un tour. Il suffit donc de 51 % des votes pour gagner sa place à Washington. L’optimisation est du coup assez facile : Définissez quelques secteurs plein d’opposants politiques, qui remporteront haut la main 2 ou 3 sièges et multipliez les secteurs où vous n’aurez qu’une majorité simple, ce qui augmentera artificiellement le nombre de représentants de votre bord. Et qui définit les secteurs ? L’administration de chaque État, largement soumise à ses élus. C’est ce mode de fonctionnement qui a permis l’élection de Donald Trump malgré un nombre supérieur de votes pour Hilary Clinton. Le gerrymandering est officiellement interdit et la cour suprême reprend régulièrement les États qui poussent le bouchon un peu trop loin : certains sont même allés jusqu’à faire des secteurs étirés sur plusieurs dizaines de kilomètres, d’autres en forme de tenaille, etc. Mais les spécialistes s’aperçoivent que l’optimisation « juste » est très difficile à atteindre, même avec les meilleurs outils et les meilleures intentions du monde. Plusieurs mathématiciens travaillent sur le sujet et ont récemment partagé leurs résultats, comme l’explique un article repris dans Wired. Un secteur tarabiscoté peut s’avérer bien plus juste qu’un secteur compact ! Les démocrates ayant une fâcheuse tendance à se regrouper dans les centres urbains et à délaisser les campagnes profondes, il devient difficile de les répartir dans les secteurs électoraux.

Quelques exemples de simulations réalisées par Wendy K. Tam Cho avec l’algorithme PEAR (article original paru dans Quanta Magazine (© Lucy Reading-Ikkanda/Quanta Magazine)

Vous êtes prêts pour une leçon complète sur le Gerrymandering ? Celui qui en parle le mieux aujourd’hui, est John Oliver, un humoriste britannique qui en a fait le sujet de sa chronique hebdomadaire sur HBO début avril. Quel humoriste français saurait tenir 20 minutes sur les enjeux du découpage électoral ?

 

C’est en anglais mais c’est aussi drôle que complet !

 

* les Départements ont en fait été créés plus tôt, sous la Révolution Française… Va falloir que je retrouve un certain prof d’histoire/géo… l’anecdote était si jolie !

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. cmeledo14697500 dit :

    Choisir son terrain de bataille fait partie de la bataille.

    Napoléon a non seulement créé des départements à la mesure d’une journée de cheval des gens d’armes (en trois mots) ;

    mais pour éviter les révoltes, il a aussi affaibli les bastions trop puissants :

    Ainsi les préfectures maritimes que sont Brest et Lorient n’ont pas été choisies comme préfectures départementales. Ce sont les petites villes de Quimper et Vannes qui ont profité de cette aubaine!

Laisser un commentaire

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x