Tweets bourrés

Catégorie: Décalagéo, Données, Secteur public, Utilisateurs

françoise_caricature-webTwitter est décidément un mine d’informations ! Après avoir étudié l’émergence d’épidémies, la montée des eaux, les tendances politiques, voici que des chercheurs de l’université de Rochester se sont intéressés aux gazouilleurs bourrés. Et croyez-moi, l’affaire n’est pas simple. Il ne suffit pas mentionner vodka dans un tweet pour vous ranger dans la catégorie de ceux qui sont en train de prendre une cuite. Par contre, si vous écrivez « druuuuunk », ça a des chances d’être le cas. Les chercheurs ont récupéré un ensemble de tweets géolocalisés sur la ville New York et le comté de Monroe. Ils ont demandé à des humains (via le turc mécanique d’Amazon) de les analyser en répondant à trois questions : le tweet évoque-t-il l’alcool ? Concerne-t-il l’auteur du tweet ? L’action est-elle en train de se passer ? Ils ont ainsi constitué une base de connaissances qui permet à leur algorithme de prédire si un tweet concerne une personne en train de boire ou pas. Ils ont également développé un autre programme pour déterminer si le gazouilleur en question est chez lui, dans un bar ou chez des amis. Ils montrent ainsi, cartes à l’appui, que plus il y a de bars, plus on boit ! Par contre, l’étude ne dit rien du taux d’alcoolémie nécessaire pour arrêter de tweeter ! Sur ce point, je sais que nous ne sommes pas tous égaux !

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x