No Banner to display

No Banner to display

Ancien et moderne à la fois !

| 13 novembre 2016 | 0 commentaire

Catégorie: Cartographie, Décalagéo, Entreprises, Grand public, Mobilité, Réseaux/Transports

françoise_caricature-web« Au-delà des pneus, Michelin vend de la mobilité » c’est ce que Philippe Sablayrolles a prouvé, illustrations à l’appui, lors du dernier festival de la géographie de Saint-Dié-des-Vosges. Pourquoi l’entreprise s’est-elle lancée dans les cartes ? Parce qu’il fallait bien aider les premiers automobilistes à se déplacer. C’est également la raison qui a poussé le géant du pneumatique à militer pour le numérotage des routes et à devenir le fournisseur officiel de l’État français en matière de bornes kilométriques jusqu’en 1973. En 1918, Michelin a même lancé un « bureau des itinéraires ». Par lettre, vos grands-parents pouvaient demander quel était le meilleur itinéraire pour aller d’une ville à une autre, ce qu’il ne fallait pas rater en route, etc. Ce sont d’ailleurs les itinéraires les plus populaires qui ont servi à créer le premier guide Michelin. « En vingt ans de fonctionnement, le bureau a fourni pas moins de deux millions d’itinéraires, s’amuse le directeur de la production cartographique du groupe. Autant que Via Michelin en une journée. » Comme quoi, les anciens avaient tout compris !

web-181-actus-michelin-itineraires

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display