No Banner to display

No Banner to display

BD Topage : le référentiel géographique new âge

| 19 septembre 2019 | 0 commentaire

Catégorie: Données, Environnement, IDG/IDS, INSPIRE, Institutions, Open Data, Reportages, Réseaux/Transports

1 072 mots, environ 5 mn de lecture

Produite en associant deux anciennes bases de données nationales aux productions locales, compatible INSPIRE, diffusée en Open Data, mise à jour de façon collaborative… La BD Topage est sans doute le premier référentiel national « nouvelle génération ». Mais il pose de nouveaux problèmes.

« Le meilleur des deux mondes », au départ, c’était l’idée simple de la BD Topage : associer la richesse sémantique de la BD Carthage à la richesse géométrique de la BD Topo afin de décrire au mieux le réseau hydrographique. Et ça marche ! Après la signature fin 2016 d’une convention entre l’IGN et la future Agence Française de la Biodiversité (à l’époque, encore ONEMA), le rapprochement a été effectué. En trois ans, le calendrier de production est passé au vert, toute la France métropolitaine est achevée, et la première version officielle devrait sortir début 2020.

Un socle disponible

Cette première phase de production a nécessité de concevoir un modèle de données adapté et de changer le système de numérotation des cours d’eau. « L’appariement portait sur 800 000 km de réseau de la BD Topo et 510 000 de la BD Carthage, précise Laurent Breton de l’AFB lors du BD Topage Tours organisé en Occitanie le 10 septembre. Nous sommes arrivés à tenir les délais et les coûts prévus dans la convention initiale, mais ce n’est que le socle initial. » Cinq expérimentations menées dans différentes régions ont permis d’étudier toutes sortes de cas de figure. Même si une version de travail est déjà accessible sur l’espace collaboratif de l’IGN, la sortie officielle n’est prévue que dans quelques mois, car il reste encore pas mal de boulot : les travaux de production ont été menés par bassins-versants, qu’il faut maintenant rabouter. Certains tronçons de la BD Carthage (environ 26 000 km) ont encore besoin d’être recalés car ils n’ont pas d’équivalents dans la BD Topo. Des attributs doivent être mis en cohérence ainsi que les relations entre tronçons et surfaces en eau.

Le BD Topage Tours est organisé en collaboration avec les IDG régionales.

Le BD Topage Tours est organisé en collaboration avec les IDG régionales.

C’est donc maintenant qu’entrent en jeu les fameuses « communautés d’intérêt », invitées à qualifier les résultats de l’appariement, à « lever » les alertes de production dans l’espace collaboratif de l’IGN, notamment sur la toponymie et la persistance de l’écoulement. Collectivités, porteurs de SAGE, services de l’État, agents de l’AFB et du futur OFB*, agences de l’eau, acteurs des inondations… la communauté d’intérêt autour de l’hydrologie est vaste. Pour l’instant, chacun peut s’inscrire sur l’espace collaboratif y effectuer des signalements, lever des alertes… opérations qui sont ensuite validées par l’IGN qui a délégué deux personnes sur le sujet. « À terme, l’espace collaboratif permettra de faire des mises à jour, d’intervenir sur la géométrie et les attributs, avec une gestion très fine des droits en fonction des profils » détaille Timothée Royer, chargé du projet à l’IGN.

Mise à jour très collaborative

Cette première version sera amenée à évoluer rapidement. Même si la BD Topage reste un référentiel descriptif et non réglementaire, elle doit hériter des actions menées dans les départements sur la cartographie réglementaire des cours d’eau. En l’absence de BD Topage au début des travaux et compte tenu du contexte souvent tendu autour de la définition des cours d’eau, les départements ont opté pour des solutions techniques variées. Certaines permettront d’enrichir la base de données. Des expérimentations vont être lancées dans 25 départements afin de tester cette intégration dans les deux prochaines années. Dans certaines zones, des bases locales existent, plus détaillées, qu’il pourra être intéressant d’intégrer. Si les obstacles à l’écoulement ne sont pas présents en tant que tels dans la BD Topage, leur prise en compte permettra d’améliorer la qualification du sens de l’écoulement, encore largement perfectible semble-t-il. L’IGN sera également force de proposition dans cette mise à jour en continu de la BD Topage via les prises de vues liées à la BD Ortho ou au PCRS (plus précises en prises plutôt en période avec peu de végétation). Les deux agents de l’IGN et les spécialistes de l’AFB ne seront pas de trop pour valider toutes ces évolutions. Les infrastructures de données géographiques régionales, comme OPenIG en Occitanie qui coorganisait le BD Topage Tour à Carcassonne, auront également leur rôle à jouer pour simplifier tant les remontées d’information que la diffusion. « Nous allons vers des référentiels nationaux qui n’avancent pas tout à la même vitesse » résume Laurent Breton.

La BD Topage : le meilleur des deux mondes

La BD Topage : le meilleur des deux mondes

Même si tous les référentiels nationaux comportent une part d’hétérogénéité, malgré des cahiers de spécifications très précis, les nouveaux modes de production vont largement accentuer le phénomène. Les futurs utilisateurs seront également les contributeurs de la BD Topage, et ils couvrent des domaines très variés : police, environnement, santé, risques, transport, énergie, urbanisme… Chacun a sa vision de ce que doit comporter un référentiel hydrographique et sera sans doute obligé de compléter la base de données pour servir ses usages. Il faudra également aller vite dans la prise en compte des évolutions et mises à jour, afin de ne pas décevoir une communauté émergente. « Les modifications seront directement intégrées dans la BD Uni, précise Timothée Royer. Elles seront propagées automatiquement dans les différentes bases de données : le thème hydro de la BD Topo, les Scan Express, la BD Topage… Même s’il y aura un millésime annuel, les dernières mises à jour seront toujours téléchargeables à partir de l’espace collaboratif. » Enfin, pour celles et ceux qui ont déjà constitué leurs propres référentiels métiers en enrichissant la BD Carthage, l’IGN et l’AFB promettent des tables de correspondances permettant de retrouver les nouveaux identifiants. Reste enfin la question des outremers, qui devra être étudiée au cas par cas. Une expérimentation est en cours sur Mayotte.

La feuille de route de la BD Topage est encore loin d’être totalement stable et ne le sera sans doute jamais : les évolutions réglementaires et la mise en place de la Géoplateforme risquent de modifier à la fois la base elle-même et ses outils techniques de coproduction. La BD Topage, emblématique du nouvel âge des référentiels géographiques, ne sera jamais un long fleuve tranquille !

Aller plus loin :

– Le site BD Topage https://bdtopage.eaufrance.fr/

– Le dictionnaire de données de la BD Topage sous ce lien

– Nos autres articles sur la BD Topage

– La plaquette officielle BD Topage sous ce lien

– Fiche très complète rédigée par le CRIGE PACA sous ce lien

*En 2020, l’AFB deviendra l’OFB en intégrant L’office de la Chasse et de la Faune Sauvage

Print Friendly, PDF & Email

Tags: ,

Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display