No Banner to display

No Banner to display

Belgique : La ministre de la Défense Ludivine Dedonder visite les nouveaux bâtiments de l’Institut géographique national

| 28 octobre 2021 | 0 commentaire

Catégorie: Communiqués, IDG/IDS, Institutions, Sécurité/défense

Bruxelles, le 28 octobre 2021 – Communiqué de presse

Ce jeudi 28 octobre la ministre de la Défense Ludivine Dedonder a rendu visite à l’Institut géographique national (IGN). La Défense est non seulement le ministère de tutelle de l’IGN, mais aussi l’un de ses partenaires clés. La ministre a pu visiter en primeur les nouveaux bâtiments sur le Campus Renaissance et a reçu à cette occasion un aperçu des tâches principales et de la vision stratégique de l’IGN.

Défense

L’Institut géographique national a pour tâche principale la réalisation et la mise à jour des cartes topographiques de la Belgique. Ce n’est pas un hasard si l’institut est placé sous la tutelle de la ministre de la Défense puisque la Défense demeure l’un des plus grands utilisateurs de ces cartes.

En plein confinement en raison de la pandémie, l’IGN a déménagé de l’abbaye de la Cambre vers le Campus Renaissance, où ont également leurs quartiers l’Ecole royale militaire (ERM) et l’Institut royal supérieur de Défense (IRSD). Deux bâtiments abritent désormais les activités de l’IGN : le bloc R sur l’avenue de Cortenbergh et l’étage supérieur du bloc K le long de la rue Léonard de Vinci. Si l’inauguration officielle des bâtiments de l’IGN n’a pas encore pu avoir lieu pour cause de pandémie, la Ministre a malgré tout pu en avoir un avant-goût au cours de sa visite.

Grâce à la numérisation poussée de ses processus associée aux choix stratégiques faits lors du déménagement, l’IGN a pu passer très rapidement au télétravail complet dès le début de la crise du coronavirus. Entre-temps, le retour (partiel) sur le lieu de travail a été préparé et les nouveaux locaux sont équipés de postes de travail et de salles de réunion flexibles permettant la tenue de réunions et de téléconférences hybrides.

Ces bâtiments du Campus Renaissance constituent le nouveau siège de l’IGN, où l’organisation espère signer pour 150 ans après avoir exercé pendant 150 ans ses activités sur le site de l’abbaye de la Cambre.

Parallèlement à son déménagement, l’IGN a réorganisé la vente de cartes au public en lançant un webshop performant pour la distribution des cartes touristiques et de ses cartes topographiques et produits standard. Par ailleurs, le nouveau siège comporte toujours un magasin physique où les clients peuvent s’adresser à nos experts pour leurs questions concernant les cartes historiques, les photos aériennes ou l’impression à la demande. Le magasin est librement accessible depuis l’avenue de Cortenbergh, là où la Ministre a débuté sa visite.

La Ministre a ensuite pu constater comment sont mesurés les obstacles liés à la navigation aérienne dans un environnement 3D, et ce à l’aide d’écrans spectaculaires et d’une grosse souris d’ordinateur qu’on appelle un rat. La Ministre s’est également vu expliquer comment l’IGN a mis sur pied un portail national de données (NAP) à la demande des autorités fédérales et régionales de la mobilité. Ce portail met toutes les informations relatives à l’offre de transport de passagers à la disposition des concepteurs de solutions de transport sur mesure (telles que des applications mobiles ou d’autres plateformes).

Enfin, l’IGN a profité de l’opportunité pour informer la Ministre des efforts qui ont été fournis et le sont encore pour soutenir la gestion de crise durant les inondations au moyen des géodonnées.

Au terme de cette visite, la Ministre est reparti fort d’une meilleure compréhension des tâches de l’IGN. La rencontre a permis de resserrer les liens déjà solides unissant l’IGN et la Défense et de poser les jalons d’une future coopération constructive.

Ludivine Dedonder, Ministre de la Défense :

« L’Institut géographique national – parastatal de la Défense – est une mine d’informations qui collabore avec de nombreux services publics à commencer par les communes, les provinces, les Régions et, bien sûr, l’État fédéral. On retrouve sa présence au travers de la plupart de nos activités, qu’elles soient de détente grâce aux cartes en tout genre que l’Institut est capable de produire, qu’elles soient professionnelles, dans le domaine du transport aérien ou routier, ou qu’il s’agisse de gestion de crise comme lors des inondations récentes. La récente installation de l’Institut au sein du Campus Renaissance de l’Ecole Royale Militaire accroît physiquement sa proximité de la Défense. Une proximité que je compte encore renforcer à l’avenir comme le prévoit ma note de politique générale. Cette visite fut aussi l’occasion de rencontrer une partie des équipes : le personnel de l’IGN peut être fier du dynamisme qui s’en dégage ainsi que de la manière exemplaire avec laquelle l’Institut a pu gérer son déménagement tout en maintenant son flux de travail et cela en pleine période de confinement. »

 

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display