No Banner to display

No Banner to display

Bentley, de nuage en nuage

| 15 décembre 2016 | 0 commentaire

Catégorie: 3D, A l'actu, Entreprises, Logiciels, Mobilité

Bentley Systems a réuni ses utilisateurs à Londres début novembre. L’occasion de lancer de nouveaux produits qui exploitent de plus en plus les nuages de points et le nuage… de stockage.

C’est l’heure des changements de noms chez Bentley. Finis les PowerCivil, GeoMacao, InRoads et autres logiciels dédiés aux infrastructures routières, bienvenu à OpenRoads Designer. Après avoir refondu l’interface de MicroStation, son produit phare, désormais disponible en version « Connect Edition », une grande partie de la gamme d’outils métiers a été remodelée pour exploiter le nouveau noyau : OpenRail, OpenPlant, OpenBridge… tous les types d’infrastructure ont désormais leur déclinaison en mode « Open ». Tous bénéficient également du dernier arrivé dans l’entreprise, Acute3D devenu Context Capture, qui se diffuse rapidement auprès des clients afin de générer des nuages de points 3D à partir de photographies aériennes. Ces bases technologiques permettront à Bentley de proposer prochainement un outil de création de nuages de points à partir de photos prises par un simple téléphone portable. Une fois les photos acquises (avec le bon taux de recouvrement), elles sont directement envoyées dans le Cloud où le modèle 3D sera calculé pour être utilisé dans tous types de logiciels. Le Cloud devient non seulement un espace de stockage mais également un moyen pour déporter toutes sortes de traitements. À l’occasion de la conférence de Londres, Bentley a ainsi annoncé le portage de sa plateforme de gestion documentaire (Project Wise). Désormais, tous les utilisateurs, quels que soient les produits Bentley qu’ils utilisent, peuvent bénéficier de services Azure chez Microsoft.

Actuellement en bêta test, Context Capture Mobile permet d’utiliser son téléphone pour reconstruire un modèle 3D de n’importe quel objet ou bâtiment en utilisant le Cloud.

Pour l’instant ces annonces concernent plutôt la gestion de grands projets d’infrastructures. Mais des nouveautés et recompositions de gamme sont également attendues du côté des systèmes d’information géographiques courant 2017.

 

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display