Bientôt un nouveau trait de côte haute résolution

| 9 décembre 2019 | 0 commentaire

Catégorie: A l'actu, Données, Open Data, Secteur public

Après le trait de côte HISTOLITT à moyenne échelle (1/25 000), qui date de 2009, le SHOM et l’IGN vont collaborer pour créer une nouvelle base de données, beaucoup plus détaillée.

trait de côte

Deux prototypes du nouveau trait de côte haute résolution sur le Var et l’Aude sont visibles sur data.shom.fr. Ici, un zoom sur la côte varoise, le trait gras représente HISTOLITT.

Même si la limite terre-mer reste « théorique » puisqu’elle ne cesse de se déplacer au cours de la journée et des saisons, sa représentation est essentielle et sert de base à de nombreuses mesures d’évolution, création de zonages et autres. Depuis 2009, en France, c’est le trait de côte HISTOLITT qui fournit cette information, créé par numérisation de différentes cartes, exploitable au 1/25 000. Il est diffusé en open data sur les sites du SHOM et de l’IGN.

Après avoir recueilli les besoins des utilisateurs et affiné le cahier des charges au sein du groupe de travail géo-informations pour la mer et le littoral (GIMeL) du CNIG, une nouvelle base de données vient d’être lancée, beaucoup plus précise (exactitude planimétrique moyenne de 7 mètres), qui hérite des dernières avancées techniques (Litto3D notamment).

Un trait de côte enrichi

« Cette limite actualisée est plus résolue et plus précise que le trait de côte HISTOLITT® qu’elle viendra remplacer sur data.shom.fr et sur le Géoportail. Elle est en effet dérivée d’un modèle numérique de terrain haute résolution (MNT HR) intersecté avec la surface des plus hautes mers astronomiques (PHMA) étendue aux limites maritimes officielles (LTM, LSE et LAM) et aux fonds des estuaires et des lagunes. Ce produit permet d’approcher bien plus finement la limite entre la terre et la mer et contient en outre des métadonnées relatives à son type (artificiel ou naturel), sa nature (rocheuse, sableuse…), sa date et sa qualité géométrique » explique le site Milieumarinfrance.

Le financement vient d’être voté et se fera dans le cadre d’un partenariat entre l’Agence française pour la biodiversité (AFB), le ministère de la transition écologique (DGALN/DEB), le SHOM et l’IGN. La production se fera par département et s’étalera sur 2020 et 2021. Le nouveau trait de côte sera également diffusé en open data.

 

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display