No Banner to display

Bosch et HERE Technologies veulent améliorer la qualité de l’air en Europe

| 6 octobre 2021 | 0 commentaire

Catégorie: Communiqués, Données, Entreprises, Environnement, Mobilité, Réseaux/Transports

HERE Pollution

Crédit photo : Iain Buchanan from Surrey — London Skyline From St. Pauls

HERE s’appuie sur les capteurs de Bosch pour fournir des informations détaillées sur la qualité de l’air à Londres et dans différentes villes d’Europe.

Dans quelques semaines se déroulera la COP26 qui va réunir près de 200 Etats du monde entier. La crise climatique s’aggrave et cette échéance s’annonce comme un rendez-vous crucial pour revoir les politiques actuellement mises en place.

Dans cette mouvance, certains acteurs privés s’engagent déjà en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique : ainsi HERE Technologies, plateforme de données et services de localisation, s’est allié au Groupe Bosch, important fournisseur mondial de technologies et de services, qui soutient l’Accord de Paris et est neutre en carbone sur ses 400 sites dans le monde depuis le 1er trimestre 2020, devenant ainsi le premier groupe industriel de cette taille à atteindre un tel objectif.

Avec plus de 2 millions de Londoniens vivant dans des zones où les niveaux de NO₂ dépassent régulièrement la limite européenne de 40 microgrammes par mètre cube, la gestion de la qualité de l’air est devenue une priorité dans cette capitale, comme dans les autres grandes villes d’Europe.

Pour faciliter la gestion du trafic et la rendre plus respectueuse de l’environnement, HERE technologies fournit des données essentielles pour comprendre le flux dynamique des véhicules et pour modéliser les émissions émises par chaque véhicule. Les capteurs et modèles de Bosch détectent la pollution, HERE son origine. HERE collecte ainsi des données sur le flux de trafic et la congestion à partir de sources telles que les véhicules connectés et les applications mobiles. HERE fournit la vitesse des véhicules et les données GPS sur un tronçon de route particulier, permettant ainsi d’analyser le comportement de conduite en temps réel et la dynamique du trafic dans une zone donnée.

La carte thermique des émissions de haute précision qui en a résulté est mise à jour toutes les heures, précise jusqu’à 20m et permet aux gestionnaires de trafic de comprendre l’impact de leurs actions sur le trafic.

« Le transport routier est responsable de 39 % des émissions d’oxyde d’azote (NOx) au sein de l’Union Européenne. En collaborant avec Bosch sur la solution de qualité de l’air, HERE aide des villes comme Londres non seulement à analyser l’origine de la pollution atmosphérique locale, mais aussi à la réduire en mettant en place une gestion du trafic respectueuse de l’environnement. Nous sommes impatients d’étendre notre collaboration à d’autres arrondissements londoniens et de proposer nos services dans de nombreuses autres villes », déclare Gino Ferru, Vice-Président Sénior et Directeur Général EMEAR chez HERE Technologies.

Vous trouverez plus d’information dans le communiqué de presse anglais sous ce lien.

 

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display