Cet été, on va où ? Ou comment visiter le monde autrement

| 23 juillet 2021 | 0 commentaire

Catégorie: Cartographie, Décalagéo, Grand public, Imagerie, Livres, Arts, Expos, Logiciels, Mobilité, Réseaux/Transports

Visiter le monde sans se déplacer ? Partir à la dérive ? Il y a toujours une app pour ça…

« Si @EmmanuelMacron répond à ce tweet je m’engage à faire un stream twitch où je traverse toute la planète en street view sur Google Maps (HAHZAHAHA ça prendra 25 à 30 heures et je suis très sérieux) 100 % des revenus du live seront reversé à une association ». Quelques dizaines de milliers de like plus tard, en à peine deux jours, le tweet d’Arkunir du 17 juillet a reçu une réponse du locataire de l’Élysée : « Banco »

visiter

Bon, on ne va commenter le sens profond de l’appétit du Président pour les défis lancés par les stars des réseaux sociaux. La toile s’en charge très bien.

Mais revenons quelques instants sur le défi lui-même. Faire le tour du monde depuis son canapé en moins de 2 jours grâce à StreetView, est-ce vraiment possible sans une luxation de l’index à force de cliquer ? Combien d’images devront être successivement affichées pour traverser l’Europe, la Russie et les États-Unis même en sautant allègrement par-dessus les océans ? Quel ordinateur utiliser pour être sûr de ne pas planter ? Comment échapper au mal de crâne ? Voilà mon appétit journalistique aiguisé et si quelqu’un a des réponses (chez Google ou ailleurs), je suis preneuse…

VisiterLa carte du parcours qu’entend suivre Arkunir est également éclairante, car le chemin s’avère contraint, guidé par la continuité des zones couvertes par StreetView, qui ne laissent pas beaucoup de choix en matière de direction : il lui faudra rester sous nos latitudes bien développées, documentées et renoncer à bien des régions du monde…

Et si on faisait l’inverse ? Certes cela prendra plus de temps, mais au volant d’une voiture dûment immatriculée (voir illustration) ou du haut de ses pieds, d’autres voyages sont possibles.

Visiter

Perle trouvée sur les réseaux sociaux…

Pourquoi ne pas faire confiance à Dérive, l’application qui ne vous guide qu’à la boussole et vous autorise à divaguer à votre aise pour aller d’un point à un autre ? Je repense également à cette idée folle mais si poétique développée par Stéphane Rasse de Geoconcept qui lui avait permis de remporter le Géoloufoque d’Or le 1er avril 2005 : un calculateur d’itinéraire qui alterne systématiquement tournant à droite puis à gauche… (voir article paru à l’époque dans nos colonnes sous ce lien).

Visiter

Un coup à droite, un coup à gauche… mais revient-on toujours au même endroit ? Qui développera l’app pour cela ?

Allez, cet été, perdez-vous comme vous voulez et revenez nous raconter vos rencontres… Rendez-vous à Grenoble les 15 et 16 septembre ?

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display