Les lauréats du Climathon 2019 en route pour les Awards

| 8 novembre 2019 | 0 commentaire

Catégorie: Communiqués, Environnement, Grand public, Institutions, Recherche

Les 25 et 26 octobre derniers a eu lieu le plus grand hackathon climatique mondial jamais organisé : plus de cent quarante hackathons urbains se sont tenus dans cinquante-six pays à travers la planète pour encourager l’action et accélérer l’innovation en matière de changement climatique.

Climathon

Les équipes du monde entier ayant eu les idées les plus inspirantes auront l’occasion de venir les présenter aux Global Awards, lors Sommet CHANGE NOW à Paris du 30 janvier au 1er février 2020. À gagner : un prix en espèces d’un montant maximum de 10 000 euros pour le gagnant, 5 000 euros pour le second et 2 500 euros pour le troisième.

Dans l’intermède, les équipes gagnantes du Climathon français participeront à un jury national le 22 novembre 2019, à Paris. Les finalistes du Climathon national recevront une formation à l’entrepreneuriat, une intégration au réseau européen d’innovation de Climate-KIC, ainsi qu’une invitation à la cérémonie de remise des prix et à Change Now.

L’édition 2019 du Climathon

À l’échelle mondiale, du Nord au Sud, EIT Climate-KIC a accueilli plus de 6 500 personnes – dont de grandes entreprises, des start-ups et des citoyens – pour renforcer l’action climatique, lutter contre le dérèglement climatique et proposer des solutions innovantes aux importantes problématiques qui nous touchent.

EIT Climate-KIC, le Programme des Nations Unies pour l’environnement, des scientifiques et des chefs d’entreprise du monde entier, ont appelé les citoyens à utiliser les Climathons comme une occasion de collaborer, de repenser et de proposer des solutions créatives, pour aider les villes à faire une transition fondamentale vers un avenir durable.

Les solutions des villes candidates au Climathon 2019 dans l’hexagone

La ville de Toulouse a accueilli 5 équipes venues réfléchir sur un thème commun avec Bordeaux : l’utilisation des données satellitaires pour des solutions d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. L’équipe Satline a remporté le Climathon en proposant l’utilisation des données spatiales pour optimiser les tracés de chemin de fer en fonction des aléas climatiques. Une solution en phase avec l’actualité : les récentes inondations dans le sud de la France ont provoqué de nombreux glissements de terrain, avec des rails parfois en suspens, causant l’interruption prolongée de certaines lignes. Pour Célian BOYE, Etudiant en dernière année d’école d’ingénieur et membre de l’équipe Satline : « Cet évènement rmarque le début d’un travail commun autour d’un projet environnemental, mais aussi celui d’une forte amitié entre l’ensemble des membres de l’équipe. Réunis et soudés autour des mêmes principes et d’une volonté d’innover, nous avons à cœur de continuer notre aventure, notamment après la magnifique expérience que représente Copernicus Hackathon & Climathon. »

Quant à la ville de Bordeaux, une soixantaine de personnes sont venues réfléchir sur ce même thème.

L’équipe gagnante, Les Petits Composteurs a remporté le prix avec une solution permettant de collecter le compost chez les particuliers, réduisant ainsi les émissions de CO2 induites par le traitement des déchets. Forte de cette idée innovante, cette équipe se porte candidate pour les Global Awards de Change Now.

Cagnes-sur-Mer, ville située entre Nice et Cannes, a , pour sa part, réuni des citoyens autour du défi « L’avenir du recyclage ». Avec son Club des Entrepreneurs mobilisé pour ce Climathon, Cagnes-sur-Mer a choisi de se focaliser sur le sujet : « Comment considérer nos déchets comme une ressource ». L’un des objectifs étant de motiver la population locale à plus recycler. Cette petite équipe unique mais proactive a donc abouti à la proposition d’un «Compactor », dont l’alimentation se ferait avec contrepartie financière ou sous forme de bons d’achats dans les centres commerciaux par exemple. Une démarche qui aurait l’avantage de développer en parallèle des filières de retraitement.

Auchy-lès-Hesdin, commune du Nord-Pas-de-Calais, avait choisi de plancher sur le thème de la réduction des émissions de carbone dans les pratiques agricoles, avec le challenge de : « Quelles solutions agricoles et territoriales pour limiter les émissions de carbone ? »

Le Climathon d’Auchy a mobilisé 21 personnes, réparties en 3 équipes, qui se sont structuées autour des cinq thématiques suivantes : stockage carbone, production agricole non alimentaire (biocarburant, isolation, bois plaquette), production d’énergie, émissions du secteur agricole et alimentation.

L’équipe gagnante d’Auchy-lès-Hesdin a proposé une idée de production d’énergie par valorisation des déchets pour une production de biogaz permettant, sur une exploitation agricole, la réduction de la consommation de gaz fossile.

La ville de Cannes, enfin, a mobilisé une cinquantaine de participants, parmi lesquels de nombreux professionnels venus réfléchir sur le thème « Agriculture locale et alimentation » (8 agriculteurs, le fondateur d’une start-up pour réduire le gaspillage alimentaire des produits agricoles et un représentant du prestataire local de restauration collective). Pas d’équipe gagnante, mais une réelle dynamique collective avec des projets opérationnels adaptés au contexte local, une inscription dans le calendrier de la Ville et la création d’une association dédiée.

Les solutions qui ont émergé et seront suivies dans une optique de mise en œuvre sont les suivantes :

La Ferme VertiCannes

Il s’agit, dans la perspective du projet Agritech, d’implanter une unité de production agricole en zone urbaine, en utilisant des techniques hors sol verticales (hydroponie). Le mur devrait être situé sur un lieu de passage afin de mettre en avant un exemple d’agriculture innovante. La vente des produits pourrait se faire sur place.

Terres de Lérins – Drive de produits locaux

Cette solution consiste en la mise en place un système de « drive » pour la commande et la mise à disposition de produits frais locaux, labélisés par l’appellation « Terres de Lérins ». Une préfiguration de ce drive pourrait être expérimentée pendant la semaine du développement durable 2020. « La Campagne Orso » pourrait être le lieu où les consommateurs viendraient chercher leur commande.

L’agriculture en haut des marches

Il s’agit de lancer le Projet Alimentaire Territorial (PAT) du grand Cannes dans le but de faciliter les échanges entre le monde agricole et les consommateurs et éduquer les différents publics dans l’objectif d’une alimentation saine, durable et équitable. La première action consisterait en un rallye intitulé « la quête du bien manger » dans la basse vallée de la Siagne, qui pourrait être adossé à Cannes Champêtre et avoir lieu la veille de Cannes Champêtre.

Création du collectif « Les amoureux du potager »

Cette nouvelle association loi 1901 aurait pour but de créer et de développer les espaces de cultures en milieu urbain avec les habitants. Les premiers projets à court terme et à moyen terme : mise en place de bacs à légumes/fleurs/aromatiques « Incroyables comestibles » pour la semaine du Développement Durable 2020, création d’un jardin « Bien-être » aux Broussailles, etc.

Projet Lavoisier « rien ne se perd, tout se transforme »

Le but du projet est de sensibiliser et valoriser les invendus des producteurs et distributeurs (marchés) locaux. Pour cela serait envisagé un partenariat avec la faculté des Métiers de Cannes pour mettre en place sur les marchés un stand de cuisine à partir de ces produits tout en valorisant le travail des apprentis cuisiniers.

 

En marge de ces projets, le Climathon de Cannes a permis de mettre en lumière l’opportunité de déployer sur le territoire de la basse vallée de la Siagne l’application Pepino (déjà déployée sur l’est des Alpes Maritimes et dans le Var), qui permet aux producteurs agricoles locaux de trouver des débouchés en cas de surproduction de fruits et légumes hors calibres ou abîmés.

A Paris, le Climathon a accueilli 3 équipes venues réfléchir sur le thème de « Comment investir pour mieux vivre dans les logements parisiens ? ». Une question cruciale alors que les périodes de canicules augmentent en intensité et en fréquence.

Les organisateurs du Climathon de Paris 2019 : l’Agence Parisienne du Climat, Finance for Tomorrow,
l’Institut pour l’Economie du Climat et le Liberté Living-Lab déclarent à propos de leur expérience du Climathon : « Nous sommes fiers d’avoir eu l’opportunité de vous proposer un défi « finance climat » dédié à l’efficacité énergétique, grâce à l’expertise de tous les partenaires impliqués, et d’avoir eu la chance de tous vous rencontrer, pour travailler ensemble au développement de solutions concrètes. »

C’est l’équipe Blocktricity qui a remporté le challenge  avec sa solution de fond vert coopératif citoyen : une solution d’investissement digital pour favoriser la consommation d’énergie décentralisée. Ils remportent trois mois d’espace de travail au Liberté Living-Lab, qui leur permettront d’affiner ce projet !

De l’idée à la solution

Les précédents Climathons ont réussi à concrétiser les innovations créées par les citoyens. En 2018, l’équipe Ecoten a conçu une carte de vulnérabilité à la chaleur urbaine lors du Climathon de la ville de Vienne. La carte des températures a permis d’identifier les quartiers les plus vulnérables à la chaleur extrême dans les villes fortifiées, en vue de lutter contre le changement climatique. Après le Climathon, l’équipe a travaillé avec les autorités de la ville de Vienne pour planifier et s’assurer que la chaleur n’affecte pas les groupes de population vulnérable tels que les enfants ou les personnes âgées.

Cannes peut se targuer d’avoir en 2018, pour la deuxième année consécutive, concrétisé la solution gagnante du Climathon, avec la mise en œuvre d’un composteur collectif inauguré le 30 septembre.

 

NOTES AUX RÉDACTEURS

EIT Climate-KIC est le plus grand partenariat public-privé d’Europe dans la lutte contre le changement climatique par l’innovation pour construire une économie décarbonée. Avec plus de 380 partenaires dans 26 pays, sa mission est de catalyser le changement systémique pour l’action climatique par l’innovation, dans les domaines où l’activité humaine a un impact critique sur les émissions de gaz à effet de serre – villes, terres, matériaux et finances – et de créer des communautés résilientes au climat. La formation sous-tend ces programmes.

Au cœur de l’approche de l’EIT Climate-KIC se trouve  » l’innovation systémique en tant que service « , qui crée un espace pour un portefeuille d’options et d’expériences d’innovation stratégique, orienté autour de leviers structurels de changement, conçu avec et pour les détenteurs de problématiques comme les autorités municipales et régionales, les industriels et dirigeants, les organisations locales et les décideurs politiques. L’organisation agit comme une plateforme polyvalente, travaillant au-delà des frontières et des secteurs, encourageant l’innovation comme catalyseur de la transformation. Elle facilite la création de consortiums d’innovation et le changement induit par la collectivité. Elle remet en question et enrichit business model. EIT Climate-KIC offre un soutien sur mesure pour l’expérimentation, la mise en œuvre et le passage à l’échelle supérieure.

www.climate-kic.org

 

Le Climathon est un programme qui se poursuit tout au long de l’année et qui propose des solutions fortes : le hackathon, en générant des projets, soutient les entreprises et les start-ups qui ont un impact positif sur le climat tout en s’occupant des changements politiques locaux.   Le Climathon permet aux citoyens, aux villes et aux économies locales de se rassembler pour développer des solutions locales aux défis climatiques des villes. Animé par des organisateurs locaux dynamiques et dévoués, le Climathon s’est développé dans plus de 100 villes et avec une portée mondiale de plusieurs millions d’habitants. Le Climathon est soutenu par EIT Climate-KIC, un organe de l’Union européenne.

www.climathon.climate-kic.org

 

Contacts presse

Agence OXYGEN RP

Alexis Noal

01 41 11 37 83 / alexis.n@oxygen-rp.com

Contact EIT Climate-KIC France

Catherine Ouvrard

catherine.ouvrard@climate-kic.org

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x