No Banner to display

No Banner to display

CLS partenaire de la Martinique fournit un outil de pilotage des territoires agricoles à ce territoire français

| 12 septembre 2022 | 0 commentaire

Catégorie: Communiqués, Contrats, Données, Environnement, Imagerie, Secteur public

Aujourd’hui, on estime à 821 millions le nombre de personnes qui sont sous-alimentées sur Terre. Le système agricole actuel subit la pression de la croissance démographique et du changement climatique. Ce dernier phénomène ne cesse de s’accélérer et la menace qui pèse sur l’autonomie alimentaire est grandissante. Alors comment limiter l’impact du réchauffement climatique, s’adapter et devenir plus résilient ?

CLS MartiniqueDans ce contexte, CLS, partenaire de la Martinique, avec la société Cartophyl, livre des données stratégiques d’occupation du sol (végétation, occupation foncière, agricole, etc. ) capable d’identifier le potentiel agronomique des parcelles de l’île en tenant compte des contraintes environnementales et de l’activité humaine.

S’inscrivant dans une démarche de résilience alimentaire et de gestion des territoires, ces données seront accessibles sur une plateforme, Geomartinique, qui permettra de :

  • prédire comment les parcelles agricoles pourraient évoluer et augmenter leur rendement ou prétendre à la culture d’autres espèces,
  • ou encore comment des parcelles non cultivées pourraient le devenir et quelles espèces pourraient être conseillées.

Ces données sont stratégiques pour un pilotage efficace, résilient et respectueux des territoires.

La Martinique, située dans l’archipel des Petites Antilles, a une superficie de 1 128 km2 et compte plus de 350 000 habitants. L’agriculture, principalement bananes et cannes à sucre, est sa principale source de richesse (exportation). La filière emploie près de 15 000 personnes sur 3 000 exploitations et la production représente environ 246M€. Selon le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, l’agriculture martiniquaise ne répond que partiellement à la demande locale : 77% des produits étant importés et les fruits et légumes locaux ne couvrant respectivement que 34% et 41% des besoins.

Si 21% de la surface de la Martinique est actuellement dédiée aux terres agricoles, ce chiffre est en baisse et risque de diminuer encore en raison du changement climatique.

Le dernier rapport du GIEC, prévoit que le changement climatique entraînera une baisse des rendements et de l’adéquation des cultures, notamment dans les régions tropicales et semi-tropicales.

Mais en agissant aujourd’hui, nous pouvons assurer l’avenir !

Comment remplir une telle mission ?

La Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt de Martinique a fait appel à CLS, spécialiste de l’exploitation des données d’occupation des sols, filiale du CNES et de la CNP, pour l’accompagner dans sa démarche de résilience alimentaire.

Grâce au croisement de données d’occupation des sols (Occupation du sol à Grande Echelle (OCS-GE), BD-Topo®, etc.) et de données techniques (irrigation, pédologie…), CLS, et son partenaire Cartophyl, ont créé une base de données actualisée capable de fournir une carte permettant d’identifier les terres non artificialisées et de détailler leur potentialité agricole en tenant compte de leur environnement proche (accessibilité, irrigation, etc.).

Cette base de données vise à :

  • Orienter les décisions pour promouvoir et dynamiser l’agriculture martiniquaise,
  • Assurer la préservation de la sole agricole,
  • Déterminer le potentiel de développement de certaines formes d’agriculture en analysant le milieu environnant.

Témoignage : Konrad ROLLAND, Responsable des applications Terre et Hydrologie de CLS :

« Nous sommes ravis d’être partenaire de l’Ile de la Martinique et de placer plus de 30 ans d’expertise en gestion des territoires au service des autorités locale. Grâce à la connaissance que nous avons des données (satellites, aéroportées, terrain, etc.) et aux bases de données que nous avons d’ores et déjà constituées nous sommes fiers de délivrer le meilleur de la data aux gestionnaires locaux qui seront désormais en mesure d’améliorer l’utilisation de leurs territoires et de contribuer à l’autonomie alimentaire de cette Ile française tant aimé des français. »

Une solution réplicable et adaptable à d’autres usages comme la résilience face aux élévations des températures.

Cette méthode pourra être utilisée pour identifier le potentiel agronomique de parcelles dans d’autres territoires français et pourra aussi être utilisée pour aider les villes à s’adapter à d’autres impacts du changement climatique tels que les îlots de chaleur au sein des centres urbains.

En utilisant la même méthode appliquée en Martinique, CLS propose d’identifier le potentiel des « espaces verts » en zone artificialisée pour abaisser les températures de surface et de l’air et combinant également des critères par exemple d’accessibilité au public.

A propos de CLS

CLS, filiale du CNES1 (34%) et de la CNP2 (66%), est une société internationale, pionnière dans la fourniture de solutions d’observation et de surveillance de la Terre depuis 1986.
Sa vision est d’imaginer et de déployer des solutions innovantes pour comprendre, protéger notre Planète et gérer durablement ses ressources.
CLS emploie désormais 900 salariés, au siège à Toulouse et sur ses 34 autres sites dans le monde.

L’entreprise œuvre dans 5 secteurs d’activités stratégiques :

  • 1. la gestion durable des pêches,
  • 2. la surveillance environnementale et le climat,
  • 3. la sécurité maritime,
  • 4. la gestion de flottes,
  • 5. les énergies et infrastructures.

L’entreprise fournit notamment des services satellitaires basés sur :

  • 1. la localisation et la collecte de données environnementales (100 000 balises sont traitées chaque mois, bouées dérivantes, balises équipant des animaux, flottes de pêche ou encore de commerce, etc.),
  • 2. l’observation des océans et des eaux continentales (plus de 20 instruments, embarqués à bord de satellites, livrent quotidiennement des informations à CLS sur les mers et les océans du globe),
  • 3. et la surveillance des activités terrestres et maritimes (près de 20 000 images radar et optique et plusieurs centaines d’heures de vol effectuées par des drones sont traitées et analysées chaque année).

Le Groupe CLS a réalisé un chiffre d’affaires de près de 153 millions en 2021.

Engagée pour une planète durable, l’entreprise travaille au quotidien pour la Terre, depuis l’Espace.

Le CNES (Centre National d’Études Spatiales) est l’établissement public chargé de proposer au Gouvernement la politique spatiale française et de la mettre en œuvre au sein de l’Europe. Il conçoit et met en orbite des satellites et invente les systèmes spatiaux de demain ; il favorise l’émergence de nouveaux services, utiles au quotidien. Le CNES, créé en 1961, est à l’origine de grands projets spatiaux, lanceurs et satellites et est l’interlocuteur naturel de l’industrie pour pousser l’innovation. Le CNES compte près de 2 500 collaborateurs, femmes et hommes passionnés par cet espace qui ouvre des champs d’application infinis, innovants et interviennent sur cinq domaines d’intervention : Ariane, les sciences, l’observation, les télécommunications, la défense. Le CNES est un acteur majeur de l’innovation technologique, du développement économique et de la politique industrielle de la France. Il noue également des partenariats scientifiques et est engagé dans de nombreuses coopérations internationales. La France, représentée par le CNES, est le principal contributeur de l’Agence spatiale européenne (ESA).
www.cnes.fr

CNP. Fondée par M. Albert Frère et détenue par les membres de sa famille, CNP est l’un des deux piliers du Groupe Frère. Fort d’une base actionnariale familiale qui lui apporte stabilité et soutien, CNP privilégie la création de valeur à long terme en s’engageant de façon active aux côtés des équipes dirigeantes des sociétés dont elle est l’actionnaire majoritaire ou de premier rang. Au travers de ses deux piliers, CNP et GBL, le Groupe Frère gère un actif net réévalué de l’ordre de 5,5 milliards d’euros, déployé au travers d’un portefeuille diversifié de sociétés d’envergure globale et leaders dans leur secteur d’activité.
www.cnp.be

Contact presse :
CLS – Anna Salsac-Jiménez +33 (0)6 70 01 67 55 asalsacjimenez@groupcls.com

CLS – Amélie Proust-Albrand +33 (0)6 62 80 45 92 aproust@groupcls.com

Verbatee (Agence de presse de CLS) – Valérie Sabineu +33 (0)6 61 61 76 73 v.sabineu@verbatee.com

Verbatee (Agence de presse de CLS) – Florence Bastien +33 (0)6 61 61 78 55 f.bastien@verbatee.com

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display