Le Coronavirus fait chuter la pollution au NO2 : la preuve en cartes

Catégorie: Cartographie, Données, Environnement, Grand public, Imagerie, Les cartes du mois, Satellite/Spatial

Alors que tout le monde s’inquiète sur la propagation du virus Covid-19 et que les cartes se multiplient (on en parle ici et ici), alors que les commentaires vont bon train sur les impacts néfastes de l’épidémie, révélant au grand jour l’importance de la Chine dans l’économie mondiale, voici une série d’images plutôt positives.

Coronavirus carte

La chute de la pollution atmosphérique au NO2 dans le nord-est de la Chine entre janvier et février 2020 (document NASA)

Le centre d’observation spatiale de la Nasa a publié une cartographie de la pollution atmosphérique (dioxyde d’azote) dans le nord-est de la Chine avant et pendant la quarantaine. La tache orange du NO2 a disparu en quelques jours. En effet, le dioxyde d’azote est principalement émis par les activités industrielles, les centrales électriques et les moteurs de véhicules. Les mesures de confinement ayant agi sur ces trois éléments, la chute de la pollution est radicale et s’est rapidement propagée à l’ensemble de la région, comme le montrent quelques cartes complémentaires.

Coronavirus carte

Il y a toujours une baisse de la pollution au NO2 à l’occasion du nouvel an chinois, période où l’économie tourne au ralenti. Mais cette année, la chute est bien plus importante et dure… (document NASA)

Les mesures qui ont permis l’établissement de ces cartes viennent du capteur TROPOMI de Sentinel-5, l’un des satellites du programme européen Copernicus. Elles ont été confirmées par le capteur OMI de la Nasa (embarqué sur le satellite AURA).

– Le communiqué de presse de la NASA sous ce lien

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display