No Banner to display

No Banner to display

Crowdsourcing : une station CoastSnap pour surveiller le littoral à Groix

| 11 février 2022 | 0 commentaire

Catégorie: Cartographie, Communiqués, Données, Environnement, Utilisateurs

Lorient Agglomération, en partenariat avec l’Université Bretagne Sud (UBS), installe la première station CoastSnap insulaire de l’hexagone sur la plage des Grands Sables à Groix. Ce dispositif innovant va permettre au public de contribuer au suivi d’un site unique en Europe en réalisant des photos.

crowdsourcingDepuis 2019, Lorient Agglomération, en partenariat avec l’Université Bretagne Sud (UBS), a mis en place un outil numérique collaboratif innovant pour surveiller son littoral. 6 stations CoastSnap sont  désormais  opérationnelles  sur  plusieurs plages du territoire.

Après 2 plages à Gâvres, 1 à Ploemeur, Larmor- Plage et Guidel, Lorient Agglomération vient d’installer une 6ème station sur la plage des Grands Sables sur l’île de Groix.

Première station insulaire du réseau national, elle offre la possibilité à chacun de devenir acteur de la protection du littoral en collaborant à la surveillance de l’érosion côtière mais également au suivi de l’une des seules plages convexes d’Europe.

La mise en œuvre est simple. Le public est invité à prendre une photo avec un téléphone en le plaçant sur la station (voir photos ci-dessus) à l’endroit prévu et calculé pour optimiser le cadrage. La prise de vue est ensuite adressée par mail coastsnapgroix@gmail.com  ou  partagée  sur  une plateforme gérée par l’UBS via les réseaux sociaux : #CoastSnapGroix facebook.com/coastsnapmorbihan instagram.com/coastsnapmorbihan

Le laboratoire de géosciences marine et géomorphologie du littoral de l’UBS la retravaille ensuite afin d’en tirer une lecture scientifique. La compilation des photos permet d’enregistrer l’évolution des plages à court, moyen et long terme. Diverses  informations  sont  ainsi  récoltées : la variation des hauteurs de sable sur l’estran et sur la dune, l’évolution du profil de la plage, du trait de côte, de la végétation fixant la dune et des aménagements (ganivelles, accès à la plage …) ou encore l’échouage d’algues et la présence de laisse de mer.

Le traitement de ces données, à l’appui d’autres indicateurs, permet notamment d’estimer le stock de sable sur chaque plage et les volumes gagnés ou perdus chaque année. Cette interprétation du bilan sédimentaire est une aide précieuse à la gestion au quotidien de ces secteurs littoraux à risque.

 

Focus sur le site de Gâvres après 3 années de suivi :

L’utilisation maximale de la station a été observée sur les premiers mois de l’année 2019 (pic de 55 clichés comptabilisés en avril) lors du lancement du dispositif. Malgré la période de pandémie de 2020 (2 clichés en moyenne sur période de confinement) les contributions sont globalement stables avec 15 photos mensuelles en moyenne.

Les outils de communication utilisés pour transmettre les photographies du site de Gâvres sont équitablement  répartis  entre  Facebook,  le  QR  code  et l’adresse mail du laboratoire (environ 1/3 de chaque).

Les  clichés  pris  sur  chacun  des  sites,  agrégés  par  l’UBS, permettent d’avoir une vision permanente de l’évolution du trait  de  côte.  L’analyse  permet  de  mieux  comprendre l’évolution des sites, d’en améliorer la gestion, notamment en cas de phénomènes météorologiques exceptionnels et de suivre les conséquences du changement climatique au travers de l’élévation du niveau de la mer.

Quelques chiffres :

  • La Grande Plage de Gâvres (393 photos depuis avril 2019),
  • Goërem à Gâvres (36 photos depuis juillet 2021),
  • Le Stole à Ploemeur (139 photos depuis février 2020),
  • La Nourriguel à Larmor-Plage (133 photos depuis février 2020),
  • La  Falaise  à  Guidel  (26  photos  depuis novembre 2021)

Le dispositif vient compléter d’autres outils mis en place par Lorient Agglomération et notamment l’observatoire citoyen du littoral de Gâvres (OCLM) où des bénévoles viennent procéder à des relevés plus précis pour affiner la gestion au quotidien. Ces dispositifs ont vocation à alimenter les réflexions, et améliorer les actions de prévention des risques littoraux mais aussi à court terme de procéder à des réparations, notamment en cas d’événements tempétueux.

Sur Gâvres tout particulièrement, ces relevés combinés des stations CoastSnap et de l’OCLM viennent confirmer la pertinence des aménagements sur la grande plage avec un rechargement notable du sable en haut de dune au droit des travaux réalisés.

Sur La Nourriguel à Larmor-Plage, la station CoastSnap complète le suivi mensuel des niveaux sédimentaires de la plage et permet de mieux ajuster les opérations de mouvements de sable pour protéger la digue et les habitations des grandes houles de Sud.

Contact presse Lorient Agglomération :

Myriam Breton-Robin – 02 90 74 73 68 – 06 01 19 30 08 mbretonrobin@agglolorient.fr https://www.lorientagglo.bzh/actualites/espacepresse/

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display