No Banner to display

No Banner to display

Déploiement réussi pour l’antenne du satellite forestier Biomass

| 21 octobre 2021 | 0 commentaire

Catégorie: Communiqués, Environnement, Imagerie, Matériel/GPS, Satellite/Spatial

Le réflecteur de 12 mètres, déployé tel un parapluie, permettra la mesure précise du carbone stocké dans les forêts du monde entier

Biomass

Le réflecteur de 12 mètres de Biomass- Copyright © 2021 L3Harris Technologies Inc.

Stevenage, le 21 octobre 2021 – Biomass, le satellite d’analyse forestière de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), a franchi une étape clé avec le déploiement réussi du Large Deployable Reflector (LDR) qui recevra les données en bande P réfléchies par les forêts du monde entier.

Des représentants d’Airbus, de l’ESA et du JPL (NASA) ont assisté au test, qui s’est déroulé chez L3Harris Technologies, en Floride, qui a fabriqué ce réflecteur de 12 mètres de diamètre.

Chris Lloyd, responsable du satellite Biomass chez Airbus Defence and Space, a déclaré: « Le déploiement réussi du plus grand réflecteur d’observation de la Terre à ce jour est une avancée majeure pour Biomass. Avec la réussite des tests structurels et mécaniques plus tôt cette année, nous sommes en bonne voie pour un lancement en 2023. »

Michael Fehringer, responsable de la mission Biomass à l’ESA, a ajouté: « C’était formidable d’assister au déploiement réussi de cet énorme réflecteur, qui témoigne de la collaboration unique des équipes industrielles en Europe et aux États-Unis, ainsi que de la coopération entre l’ESA et la NASA/JPL. »

Le Dr Paul Bate, directeur général de l’Agence spatiale britannique, a conclu: « À l’approche de la COP26, le Royaume-Uni est à la pointe de l’utilisation de l’espace pour surveiller le changement climatique, avec des entreprises comme Airbus au cœur du développement de satellites, qui fournissent aux scientifiques des informations précieuses sur notre planète. La mission Biomass améliorera considérablement la qualité des données sur les forêts du monde. J’ai eu le privilège de voir le satellite prendre forme à Stevenage récemment et j’attends avec impatience son lancement en 2023. »

Le réflecteur de 12 mètres est la clé de voûte du premier radar à ouverture synthétique spatial en bande P. La bande P est la plus grande longueur d’onde radar disponible pour l’observation de la Terre. Biomass, qui est une mission Earth Explorer de l’ESA, mesurera la biomasse forestière pour évaluer les stocks et les flux de carbone terrestre pendant cinq ans.

Le satellite fournira des cartes exceptionnellement précises de la biomasse des forêts tropicales, tempérées et boréales et de l’évolution du stock de biomasse au cours des cinq années de la mission, qui ne peuvent être obtenues par des techniques de mesure sur Terre. Dans les zones arides de la planète, il verra jusqu’au substrat rocheux sous-jacent, ce qui permettra de cartographier la structure rocheuse et de rechercher des nappes d’eau souterraines.

Le LDR devrait être expédié à Stevenage chez Airbus, maître d’œuvre pour le compte de  l’ESA, pour y être intégré au satellite fin 2021.  Le lancement de Biomass est prévu en 2023 sur un lanceur Vega depuis la Guyane.

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display