Avec Dinamis, un accès simplifié aux images spatiales

| 4 septembre 2020 | 0 commentaire

Catégorie: Communiqués, Données, Imagerie, Institutions, Satellite/Spatial

Depuis cet été, le portail DINAMIS, Dispositif institutionnel national d’approvisionnement mutualisé en imagerie satellitaire, facilite l’accès aux images à très haute résolution spatiale pour de nombreux utilisateurs. L’utilisation plus simple des données issues des systèmes satellitaires permet de développer les usages à des fins de recherche, d’aménagement ou de planification territoriale, de suivi ou de gestion environnementale, d’innovation ou de création de valeur ajoutée (en sciences de la Terre, de l’environnement, en agronomie, en sciences sociales…). Ce dispositif a été créé sous l’impulsion de six organismes fondateurs : CNES, CNRS, IGN, INRAE, IRD et Cirad. Il reste ouvert à l’arrivée de nouveaux partenaires.

DinamisDINAMIS s’adresse prioritairement aux acteurs publics français, scientifiques et non scientifiques, aux partenaires scientifiques étrangers, mais aussi aux acteurs privés investis dans la Recherche et développement (R&D) ou dans des prestations de service innovantes. DINAMIS s’inscrit dans la continuité des dispositifs qui l’ont précédé (ISIS , GEOSUD, Délégation de Service Public Pléiades, …) en harmonisant et mutualisant leurs ressources (archives, moyens de réception, infrastructures informatiques, organisation, budgets) pour servir durablement les utilisateurs en données satellitaires.

A ce jour, DINAMIS propose à ses utilisateurs un accès à deux familles de données spatiales d’observation de la Terre acquises sur le monde entier :

  • approvisionnement d’images commerciales optiques Pléiades et Spot 6-7 (sans coût dans la limite de quotas, et au-delà à des tarifs préférentiels négociés) ;
  • relais d’un bouquet d’images non commerciales d’accès gratuit et aux caractéristiques complémentaires : Sentinel-2, archives Spot 1-5 du programme Spot World Heritage.

DINAMIS constitue un service transverse de l’Infrastructure de recherche Data Terra et de ses pôles de données Theia (surfaces continentales), ODATIS (océan), ForM@Ter (Terre solide), AERIS (atmosphère). Il organise la mutualisation des ressources afin d’assurer l’approvisionnement en données, leur diffusion et l’accompagnement des utilisateurs avec l’appui des experts des pôles. DINAMIS contribue ainsi au développement de nouveaux produits et services issus de l’observation de la Terre, au service de politiques publiques agricoles, environnementales et territoriales.

Accès au portail DINAMIS : https://dinamis.data-terra.org

CONTACT PRESSE : Jean-François Faure, Secrétaire exécutif de DINAMIS

jean-francois.faure@data-terra.org

+33 (0) 4 67 56 86 06

 

À propos de l’IGN – www.ign.fr

L’IGN est l’opérateur de l’Etat en matière d’information géographique et forestière de référence, certifiée neutre et interopérable. L’Institut développe en permanence de nouveaux référentiels, produits et géoservices, répondant aux besoins croissants et évolutifs en données cartographiques et en informations géolocalisées. Acteur public du numérique pour la description multi-thèmes du territoire, l’Institut intervient en appui à l’évaluation et à la mise en œuvre des politiques publiques de prévention des risques, d’aménagement du territoire, de développement durable, de défense et de sécurité. Grâce aux laboratoires de recherche dans lesquels s’investit l’Institut, l’UMR LaSTIG (Laboratoire en sciences et technologies de l’information géographique), l’UMR IPGP (l’Institut de Physique du Globe de Paris) et le Lif (Laboratoire d’inventaire forestier), l’IGN entretient un potentiel d’innovation de haut niveau dans les domaines de la géodésie, de la topographie vectorielle, de l’optique et de l’électronique, du traitement des images et de l’inventaire forestier. L’ENSG-Géomatique, l’Ecole nationale des sciences géographiques de l’IGN, forme les futurs ingénieurs de l’information géographique. L’ENSG a rejoint l’Université Gustave Eiffel officiellement lancée en janvier 2020.

Contacts :

Sophie COUTURIER 01 43 98 83 05 sophie.couturier@ign.fr

Corinne WAECHTER 01 43 98 83 12 corinne.waechter@ign.fr

 

À propos du Cirad  – www.cirad.fr

Le Cirad est l’organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes. 
Avec ses partenaires, il est convaincu du rôle central que doit jouer l’agriculture dans les grandes transitions pour assurer un avenir soutenable à tous les pays tropicaux et méditerranéens. Produire et partager des connaissances nouvelles, contribuer aux processus d’innovation, renforcer les capacités et les compétences des acteurs de ces pays pour accompagner leur développement durable, sont les moteurs de l’accomplissement de ses missions. Ses activités portent en particulier sur les problématiques de la biodiversité, de la transition agroécologique, du changement climatique, de la santé (des plantes, des animaux et des écosystèmes), du développement des territoires ruraux et des systèmes alimentaires. Présent sur tous les continents dans une cinquantaine de pays, le Cirad mobilise les compétences de ses 1650 salariés, dont 800 chercheurs, et s’appuie sur un réseau mondial de partenaires.

Contact : Marie-Laurence Pouxviel – marie-laurence.pouxviel@cirad.fr

 

À propos de l’IRD – www.ird.fr 

 

L’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un organisme de recherche public français pluridisciplinaire et un acteur de l’agenda international pour le développement. Son modèle est original : le partenariat scientifique équitable avec les pays en développement.  Les priorités de recherche de l’IRD s’inscrivent dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD), avec pour ambition d’appuyer les politiques de développement et la conception de solutions adaptées aux défis environnementaux, économiques, sociaux et culturels auxquels les hommes et la planète font face.

Contacts :

Cristelle Duos : cristelle.duos@ird.fr

https://lemag.ird.fr/

À propos du CNES – www.cnes.fr  – @CNES    

Le CNES (Centre National d’Études Spatiales) est l’établissement public chargé de proposer au Gouvernement la politique spatiale française et de la mettre en œuvre au sein de l’Europe. Il conçoit et met en orbite des satellites et invente les systèmes spatiaux de demain ; il favorise l’émergence de nouveaux services, utiles au quotidien. Le CNES, créé en 1961, est à l’origine de grands projets spatiaux, lanceurs et satellites et est l’interlocuteur naturel de l’industrie pour pousser l’innovation. Le CNES compte près de 2 500 collaborateurs, femmes et hommes passionnés par cet espace qui ouvre des champs d’application infinis, innovants et interviennent sur cinq domaines d’intervention : Ariane, les sciences, l’observation, les télécommunications, la défense. Le CNES est un acteur majeur de l’innovation technologique, du développement économique et de la politique industrielle de la France. Il noue également des partenariats scientifiques et est engagé dans de nombreuses coopérations internationales. La France, représentée par le CNES, est le principal contributeur de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Contacts :

Pascale Bresson – Attachée de presse – Tél. 01 44 76 75 39 – pascale.bresson@cnes.fr

Raphaël Sart – Attaché de presse – Tél. 01 44 76 74 51 – raphael.sart@cnes.fr

 

À propos du CNRS – www.cnrs.fr

Le Centre national de la recherche scientifique est le principal organisme public de recherche en France et en Europe. Il produit du savoir pour le mettre au service de la société, innove et crée des entreprises. Avec près de 32 000 personnes, un budget de 3,4 milliards d’euros et une implantation sur l’ensemble du territoire national, le CNRS exerce son activité dans tous les champs de la connaissance, en s’appuyant sur plus de 1100 laboratoires. Avec 22 lauréats du prix Nobel et 12 de la Médaille Fields, le CNRS a une longue tradition d’excellence. Le CNRS mène des recherches dans l’ensemble des domaines scientifiques, technologiques et sociétaux : mathématiques, physique, sciences et technologies de l’information et de la communication, physique nucléaire et des hautes énergies, sciences de la planète et de l’Univers, chimie, sciences du vivant, sciences humaines et sociales, environnement et ingénierie.

Contact : Service Presse – presse@cnrs.fr

 

 

À propos de l’INRAE – www.inrae.fr

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. C’est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display