GéoDataDays : le plaisir de se retrouver

| 28 septembre 2020 | 0 commentaire

Catégorie: A l'actu, Cartographie, Données, Entreprises, Environnement, IDG/IDS, Imagerie, Institutions, Logiciels, Marché, Open Data, Réseaux/Transports, Secteur public, Utilisateurs, WebMapping

L’édition 2020 des GéoDataDays a été un franc succès, malgré le contexte sanitaire. Ce fut l’occasion de débats et de rencontres passionnants, qui montrent que l’information géographique et ses techniques sont des outils indispensables pour penser et agir sur le monde actuel.

GéoDataDays

Même masquées et distanciées, les GéoDataDays 2020 ont été un succès

Covid-19 oblige, les GéoDataDays prévues en mai ont été reportées aux 15 et 16 septembre derniers. Même si l’équipe d’organisation et le comité de programme restaient motivés, maintenir l’événement a parfois relevé de l’incantation, tant nous nagions dans les eaux troubles des annonces gouvernementales en cette fin d‘été. Mais on y croyait, preuve que les prophéties autoréalisatrices, ça marche de temps en temps !

Contre virus et anxiété, grâce aux nombreux messages de soutien reçus des intervenants, des sponsors et des futurs participants, grâce au travail main dans la main avec les équipes du Corum, elles aussi en mode « adaptation au changement », nous y sommes arrivés.

Une communauté mobilisée

Le résultat a dépassé nos espérances. Car peu de participants, d’intervenants ou de sponsors ont dû renoncer. Et quand certains étaient absents, d’autres ont eu le courage de participer au débotté aux débats (clin d’œil à Marie Languepin), les animateurs ont réagencé les sessions et les discussions n’en ont été que plus fructueuses. Le plaisir de tous était palpable : plaisir de se retrouver, plaisir d’apprendre, de découvrir, de débattre, de discuter, de partager un repas, un café ou un verre… et même de déambuler dans les rues de Montpellier. Même masquée, la communauté géomatique a une fois de plus montré un haut niveau de mobilisation.

La mobilisation, il en a été beaucoup question au cours de ces deux jours. Face au changement climatique et à ses conséquences sur les territoires, sur le littoral, sur les espaces urbains, face aux enjeux éthiques et économiques, face à l’évolution des outils numériques (IA, Big Data, open data), face aux besoins de disposer de données détaillées (PCRS) et de mettre le monde en récit par les cartes… Les professionnels de l’information géographique ne manquent pas d’idées et ils coopèrent de plus en plus. Dans les prochaines semaines, nous essaierons de rendre compte des nombreux sujets qui ont été abordés pendant ces deux jours intenses. À suivre…

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display