Géolocalisation : Google dans l’œil du cyclone

| 28 août 2018

Catégorie: A l'actu, Données, Entreprises, Grand public

Même au milieu des vacances, la géolocalisation continue à faire parler d’elle, et pas forcément en bien. Cette fois, c’est Google qui semble jouer sur les mots afin de collecter nos positions à l’insu de notre plein gré.

L’historique des positions Google (publié par Yohann Poiron sur le blog Nouvelles Technologies)

Avez-vous déjà consulté l’historique de vos positions dans votre compte Google ? Vous risquez d’avoir le tournis devant timeline présentée, tout comme nous l’avions eu devant le petit outil développé par Robin Cura présenté à DécryptaGéo 2017 (qui utilisait les mêmes données, mais en mieux !).

Comme nos lecteurs sont des gens avertis et raisonnables, vous avez sans doute désactivé cette fonction afin de limiter l’enregistrement de vos positions aux seules applications en ayant vraiment besoin quand elles vous guident ou localisent des ressources proches. Mais voici qu’une enquête menée par l’agence Associated Press avec des chercheurs de l’université de Princeton fait la preuve que Google continue à collecter vos données de position malgré vos précautions. Les enquêteurs ont découvert qu’il faut décocher une autre option (données de personnalisation/activité sur le Web et applications) pour qu’aucune donnée ne soit collectée par Google. interpellé par la presse qui s’est jetée sur l’information en ces temps de chasse aux sorcières collectionneuses de données personnelles, Google ne nie pas. L’entreprise fait simplement remarquer qu’elle n’a pas dit qu’elle ne collectait pas de données, simplement qu’elle ne les utilisait pas pour alimenter l’historique des positions. La différence est tellement subtile que l’affaire a pris un nouveau tour le 22 août avec le dépôt d’une plainte par un Californien au niveau fédéral pour non-respect de la vie privée. À suivre…

 

Print Friendly, PDF & Email

Tags:

Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display