HERE Technologies au CES : Nombreuses annonces, nombreux marchés

| 18 janvier 2021 | 0 commentaire

Catégorie: 3D, A l'actu, Données, Entreprises, Logiciels, Marché, Mobilité, Réseaux/Transports

Le spécialiste des données de localisation HERE Technologies a profité du Consumer Electronic Show (CES) pour lancer plusieurs nouveautés, qui confirment qu’il ne compte pas uniquement sur le marché automobile pour se développer.

HERE CES

HERE Premier 3D Cities (Paris)

Même si HERE Technologies appartient aujourd’hui à un consortium essentiellement constitué de firmes automobiles (Audi, BMW, Mercedes-Benz, Bosch et Continental), les dernières annonces publiées à l’occasion du CES 2021 montrent que l’entreprise mise sur plusieurs secteurs pour assurer son développement.

3D, IoT, précision…

Ainsi, les modèles numériques 3D haute résolution de 75 villes du monde entier (dont Paris et Lyon pour la France) que l’éditeur publie dans l’offre HERE Premier 3D Cities, s’adressent aussi bien au monde du jeu vidéo que de la logistique du dernier kilomètre ou de l’urbanisme. Les données, annoncées avec une précision de géolocalisation de quelques centimètres sont proposées pour une utilisation en réalité virtuelle ou augmentée (tuiles 3D Cesium/OGC 3D), dans des SIG ou autres outils de visualisation/navigation. Même s’il existe déjà aujourd’hui des maquettes 3D des grandes villes du monde (ce qui est le cas pour Paris et Lyon), elles sont généralement produites par les collectivités et n’ont pas toutes les mêmes spécifications. De plus, la base HERE Premier 3D Cities associe cette représentation 3D avec l’ensemble des données nécessaires à la navigation.

Dissocier outil et données

HERE mise sur des données de plus en plus détaillées, spatialement précises, adaptées aux déplacements intérieurs, sur des chantiers ou autres espaces particuliers, en lien étroit avec l’Internet des objets. A cet effet, l’entreprise a également annoncé une offre de « cartographie as a service » qui permet à un utilisateur de bénéficier du Cloud HERE pour stocker les données décrivant son espace, de les associer aux données HERE existantes si besoin, et de bénéficier ensuite des fonctions de géolocalisation, de navigation, de représentation, de diffusion, le tout en lien avec toutes sortes de capteurs connectés. C’est un peu le sens du projet Sensor4Rail, mené avec Bosch, Ibeo et Siemens Mobility qui va permettre à la Deutsche Bahn de disposer d’un véritable jumeau numérique de ses voies et équipements. Ainsi, les trains, dûment équipés de capteurs, pourront être mieux suivis et mieux se repérer, ce qui devrait faciliter l’augmentation du trafic.

L’éditeur a également annoncé de nouveaux outils pour gérer le consentement des utilisateurs et l’anonymisation des données en Europe (RGPD). Il propose enfin un calculateur d’itinéraire adapté aux véhicules électriques (prenant en compte les temps de charge par exemple)… des sujets qui sont bien dans l’air du temps et qui illustrent la volonté de l’entreprise à s’imposer comme une alternative « professionnelle » à Google.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display