Archéologie en 3D : Kweneng émerge de l’oubli grâce au Lidar

| 15 février 2019

Catégorie: 3D, A l'actu, Cartographie, Contrats, Recherche

Située à une cinquantaine de kilomètres au sud de Johannesburg, l’ancienne cité de Kweneng est quasiment invisible pour qui traverse la savane. Une récente mission lidar permet aux archéologues d’en étudier plus précisément l’étendue et l’organisation.

La mission Lidar révèle l'étendue de Kweneng (Université de Witwatersrand)

La mission Lidar révèle l’étendue de Kweneng (Université de Witwatersrand)

Quelques ruines de l’ancienne cité de Kweneng, sans doute occupée par les Tswanas du début du XIIIe siècle à la fin du XIXe avaient déjà été identifiées à la fin des années soixante grâce à des prises de vues aériennes. Et sur Google Earth, des traces de la ville sont bien visibles. Mais la récente mission lidar a permis à une équipe d’archéologues de mettre à jour des centaines de murs et maisons, sur une surface beaucoup plus étendue. Le professeur Karim Sadr de l’université de Witwatersrand estime aujourd’hui que ce sont quelque 5 000 à 10 000 personnes qui ont pu y vivre, au sein d’un système politique complexe.

Les données ainsi récoltées soulèvent des questions qui vont au-delà de la science, car les causes et dates de la disparition de la ville demeurent obscures. Les tswanas auraient-ils été chassés et pourraient-ils réclamer des terres ? L’image de la nature sauvage de l’Afrique de Sud qui fait son succès touristique ne risque-t-elle pas d’être écornée si les visiteurs se rendent compte que leurs safaris se font sur les ruines d’anciennes villes et villages ?

Pour en savoir plus sur cette découverte :

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x