No Banner to display

No Banner to display

Le satellite d’observation de la Terre (SARah-1) construit par Airbus est prêt pour son lancement

Catégorie: Communiqués, Imagerie, Matériel/GPS, Satellite/Spatial

  • Un système de reconnaissance de classe mondiale développé pour la Bundeswehr
  • Technologie radar dernier cri couplée à un alignement très rapide et à un faisceau flexible de l’antenne permettant une observation de la surface de la Terre en très haute résolution, jour et nuit, et quelle que soit la météo
SARah-1

Le satellite d’observation de la Terre (SARah-1) construit par Airbus est prêt pour son lancement (Airbus)

Friedrichshafen / Vandenberg, CA, États-Unis, le 13 juin 2022 – Le satellite d’observation de la Terre « SARah-1 », construit par Airbus pour le compte d’OHB System AG, a été transporté de Friedrichshafen, en Allemagne, à Vandenberg, en Californie, Etats-Unis, où il est maintenant préparé pour son lancement en juin 2022 et les opérations orbitales qui suivront, menées par Airbus.

SARah est un nouveau système de reconnaissance opérationnelle composé de plusieurs satellites et d’un segment terrestre, qui a été développé pour le compte de l’armée allemande. Il remplace le système SAR-Lupe actuellement en service et offre des capacités et des performances nettement plus étendues.

La responsabilité globale du système complet SARah incombe à OHB System AG, à Brême, maître d’œuvre pour l’Office fédéral des équipements, des technologies de l’information et du soutien en service de la Bundeswehr (BAAINBw). Airbus est le sous-traitant principal. L’architecture du système global SARah se compose d’un segment spatial avec trois satellites radar (2 d’OHB, 1 d’Airbus) et d’un segment terrestre relié à deux stations au sol.

Le site d’Airbus Defence and Space, à Friedrichshafen, a développé un satellite doté de la technologie radar la plus récente et de la plus haute résolution, ainsi qu’une part du segment terrestre commun pour l’exploitation de son propre satellite. L’entreprise est également responsable du lancement de la fusée, de l’étalonnage et de la validation de ce satellite radar, avec une livraison finale en orbite.

L’instrument radar développé et construit par Airbus est basé sur une antenne réseau sophistiquée à commande de phase active et représente une évolution des satellites d’observation de la Terre TerraSAR, TanDEM-X et PAZ, qui sont déjà en service avec beaucoup de succès. Cette technologie offre les avantages d’un pointage très rapide et d’une mise en forme très flexible du faisceau de l’antenne afin de fournir des images en un temps record.

De manière générale, les satellites radar, qu’ils soient dotés d’une technologie d’antenne passive ou active, permettent d’observer la surface de la Terre indépendamment de l’heure et des conditions météorologiques.

Le satellite, construit par Airbus, pèse environ quatre tonnes et sera lancé depuis la base californienne de Vandenberg, aux États-Unis.

Le lancement et la mise en service (LEOP) du satellite seront supervisés depuis le centre de contrôle d’Airbus à Friedrichshafen. L’étalonnage, la validation et l’exploitation qui suivront seront effectués depuis le centre de contrôle de l’armée allemande.

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display