No Banner to display

Le Département du Maine-et-Loire abandonne Google pour OpenStreetMap

| 20 juillet 2018

Catégorie: Cartographie, Communiqués, Données, Grand public, Institutions, Réseaux/Transports, WebMapping

Face à la menace, début mai, de se retrouver avec des services cartographiques payants sur Google, le Département de Maine-et-Loire a fait le choix de l’open source.

 

Le module d'information sur le trafic routier

Le module d’information sur le trafic routier

Zone de Texte: 200 000
visiteurs, chaque mois,
sur le site internet
du Département 
Début mai, Google annonçait une refonte complète de son offre cartographique à destination des professionnels. Ces changements impliquent de renseigner obligatoirement un code de carte bleue et prévoient une modification de la politique tarifaire avec une réduction drastique du volume d’affichages gratuits autorisés.

Pas de coût supplémentaire pour le contribuable

Pour le Département de Maine-et-Loire, ces orientations représentent un coût supplémentaire puisque cet outil était, jusqu’à présent, gratuit. Module d’information sur le trafic routier, carte des sentiers nature, annuaire des établissements d’accueil des personnes handicapées,
ou carte pour connaître son collège de rattachement, la collectivité y a pourtant souvent recours.

La mise en œuvre de cette annonce, initialement prévue pour le 11 juin, avait finalement été décalée au 16 juillet. Des délais assez courts qui nécessitaient une prise de décision rapide.

Sortir de la Google dépendance

Plutôt que d’accepter la nouvelle politique tarifaire de Google, le Département a mené une réflexion globale à partir des offres disponibles sur le marché. Son choix s’est finalement porté sur l’outil issu du monde libre : OpenStreetMap.

Grâce à la mobilisation de ses équipes de développement en interne, la collectivité revoit donc l’ensemble de ses cartes sur OpenStreetMap, afin de continuer d’offrir un service de qualité au meilleur coût. « Le Département a à cœur d’utiliser des solutions efficientes et si possible open source, explique Christian Lecomte, directeur de la logistique et des systèmes d’information. OpenStreetMap ne permettait pas, il y a quelques années, de faire ce que l’on pouvait faire avec Google maps aussi simplement. Aujourd’hui, cet outil participatif, basé sur le monde libre, est beaucoup plus complet. »

Contact presse : Julien Remy, j.remy@maine-et-loire.fr, Tél. : 02 41 81 48 12
Imprimer cet article Imprimer cet article

Tags:

Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x