No Banner to display

CaribeWave 2018 : portraits d’équipe

| 13 mars 2018

Catégorie: CaribeWave2018, Données, Entreprises, Institutions, Logiciels, Matériel/GPS, Open Data, Portraits, Sécurité/défense, Utilisateurs

Toute la semaine, nous suivons l’équipe de Hackers Against Natural Disasters (HAND) qui participe à l’exercice mondial d’alerte tsunami dans les Caraïbes. Ce lundi, début des présentations de l’équipe !

Geeks citoyens, hackers, hacktivistes, bidouilleurs… personne ne sait vraiment comment les appeler. Eux non plus d’ailleurs, mais ça leur est bien égal. Car ce qu’ils sont venus faire à Marie-Galante en cette semaine de mars suffit à les définir : Participer à CaribeWave, l’exercice international annuel d’alerte tsunami organisé par l’Unesco. L’objectif est de montrer que des citoyens peuvent se mobiliser et faire la preuve que le numérique peut être un allié précieux.

La passion est commune et les compétences sont multiples. Tous ensemble, ils créent un formidable couteau suisse humain qui ne cesse de se réinventer au cours des jours. Premiers portraits express.

Photo Benjamin Boccas

Gaël Musquet, 37 ans, huitième participation
Son portrait sous ce lien

_____

_____

_____

_____

Jean Karinthi, 43 ans, cinquième participation

Équipe : administration, finances et logistique

Spécialité : levée de fonds, trouver une solution même si on est fauché

Profession : cadre supérieur en charge de l’appui aux associations à la ville de Paris

Comment es-tu arrivé ici ? J’ai rencontré Gaël à La Cantine au moment du tremblement de terre à Haïti. J’étais alors directeur de la maison des associations du deuxième arrondissement. Je suis allé souvent le voir. J’ai découvert l’écosystème des mapper, Ushaïdi… il m’a donné envie de lui donner un coup de main, on s’est plu. Nous avons créé l’association OSM, et, en 2015, nous avons créé HAND. Maintenant, nous nous sommes également lancés dans le projet de l’Hermitage, ce qui nous lie pour 25 ans ! CaribeWave est notre show room annuel, où on mobilise des bénévoles.

Ton programme pour cette semaine ? Faire en sorte que ce que les gens ont prévu de faire et que ce dont ils ont besoin pour le faire soient au rendez-vous. Coordonner les équipes ? Ce n’est pas simple.

La petite phrase qui t’accompagne ? L’homme se révèle dans l’action comme disait Hannah Arendt, mais j’aurais également pu citer L’étrange défaite de Marc Bloch.

_____

Gilles MartinGilles Martin, 45 ans, première participation

Équipe : Community manager

Spécialité : Gestion de crise

Profession : Chef d’entreprise

Comment es-tu arrivé ici ? J’ai rencontré Gaël il y a deux ans quand je travaillais en à la préfecture sur la coordination des 21 départements du Sud de la France en cas de crise. Je voulais être capable de suivre les Canadair en opération sans avoir à passer par un abonnement payant à Flight Radar, une application américaine. Depuis, on travaille ensemble sur ce sujet. Parallèlement en 2014, avec des copains, j’ai créé VISOV qui se propose de faire le lien entre les gestionnaires de crise et les populations sur les réseaux sociaux.

Ton programme pour cette semaine ? Je suis spécialiste des media sociaux en gestion de l’urgence (MSGU), à ce titre, je participe à l’animation des comptes de HAND. Jeudi nous allons relayer les messages officiels de Caribewave sur Facebook et Twitter, qui sont pour nous des relais supplémentaires d’information.

La petite phrase qui t’accompagne ? C’est parce qu’on leur a dit que c’était impossible qu’ils l’ont fait.

Twitter : @gilles_martin_

______

Corentin LaroseCorentin Larose, 39 ans, seconde participation

Équipe : Développeurs

Ta spécialité : Trouver des solutions

Profession : Architecte logiciel

Comment es-tu arrivé ici ? Je donne beaucoup de conférences sur l’open source, et j’ai souvent rencontré Gaël à cette occasion. J’ai été à l’origine de l’industrialisation d’OpenStreetMap, à la suite de la rencontre que j’avais organisée en 2011 entre la communauté et les grandes start-ups françaises. Depuis, j’ai été invité à rejoindre CaribeWave. L’an dernier j’ai participé à l’élaboration du drone marin et j’ai codé le « métronome » qui relaye sur twitter chaque information sur l’évolution du tsunami (impact la hauteur de vague et l’endroit et carte de situation par twitter). Il est essentiel pour donner du réalisme à l’exercice.

Ton programme pour cette semaine ? Je veux rendre le système plus libre en envoyant les messages sur Jabber, un réseau ouvert, qui permettra à n’importe quel système exploitant le protocole open source XMPP de relayer ou d’utiliser l’information. On va fabriquer une sorte de crieur public qui enverra régulièrement les coordonnées géographiques, la hauteur de la vague, un texte d’accompagnement et l’image cartographique fournie par Jawg.

La petite phrase qui t’accompagne ? Point n’est utile d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.

_____

Antoine Berr, 28 ans, première participation

Équipe : codeurs et communication

Ta spécialité : designer spécialisé sur la prospective technologique

Profession : designer industriel à La Cool Co, une entreprise que j’ai créée, spécialisée dans l’Internet des objets climatologiques et environnementaux.

Comment es-tu arrivé ici ? Mon entreprise est localisée à la Paillasse. C’est là qu’on a rencontré Jean, Gaël et toute l’équipe de HAND. La Cool board que nous développons en open source permet de déployer différents types de capteurs (eau, air, sol, météo…) dans des environnements critiques avec peu d’accès à l’énergie et aux réseaux de télécommunication. Jean m’a invité en tant qu’observateur pour réfléchir aux usages et voir si notre technologie pourrait s’adosser aux autres données déjà présentes.

Ton programme pour cette semaine ? Faire de l’infographie autour du projet et plus particulièrement de Mambo. Je vais également tester la remontée des données météo qui pourraient être des indicateurs précieux avant et après la catastrophe. Plus généralement, rencontrer des gens que nos capteurs pourraient intéresser, notamment pour la relance rapide de systèmes de production agricole.

La petite phrase qui t’accompagne ? Nature is open source !

Réseaux sociaux ? @LaCoolCo

_____

Cem CarfilCem Carfil, 43 ans, première participation

Équipe : Télécoms et Carto

Ta spécialité : Les équipements de télécommunication, de radio, les moyens informatiques

Profession : Directeur des systèmes d’information à la mairie de Dammarie-Les-Lys

Comment es-tu arrivé ici ? J’ai rencontré Gaël sur les réseaux sociaux en 2011. À l’époque il était à fond sur OpenStreetMap et moi, j’étais contributeur institutionnel. Ensuite, d’autres liens se sont créés quand Gaël s’est intéressé aux ondes, car je suis radioamateur depuis les années quatre-vingt-dix. On s’est croisé dans plusieurs salons et conférences… De fil en aiguille, on est devenus amis. Je l’ai poussé à passer sa licence, on est allé ensemble à la grande messe mondiale des radioamateurs. Dans le cadre de mon travail, je supervise la mise place et la gestion d’infrastructures de télécommunication. Déjà l’an dernier, il m’avait proposé de venir. Cette année, j’ai pu dégager du temps, même si au départ, je me demandais ce que je pourrais apporter.

Ton programme pour cette semaine ? Mettre en place tous les outils de communication du camp de base : du WiFi, des communications résilientes… J’assure la supervision du système, un peu ce que je fais au travail. Jeudi, on va raccorder deux îles par réseau hertzien. Je vais m’occuper des supports avec des outils tels que la téléphonie de campagne. J’organise également un micro-serveur local pour la cartographie. En fait, je mets mes compétences à la disposition des différentes équipes.

La petite phrase qui t’accompagne ? Faire en sorte que ça marche, peu importe les circonstances.

Réseaux sociaux ? @cemcarfil

_____

Maud KarinthiMaud Karinthi, 41 ans, première participation

Équipe : Doc

Ta spécialité : Médecin généraliste

Profession : Médecin généraliste en Auvergne

Comment es-tu arrivée ici ? Parce que mon frère me l’a demandé et que je lui fais confiance. Je suis ce que fait Hand depuis sa création, ça correspond complètement à mes valeurs et à mes engagements personnels. Jean m’a appelé il y quinze jours afin d’ajouter une partie médicale, alors je me suis dit que ça valait le coup. Je me suis quand même assurée qu’il n’y avait pas erreur de casting, car je ne suis pas urgentiste.

Ton programme pour cette semaine ? Ma mission est de tester un prototype prêté par Visiomed. Il s’agit d’une machine de recueil et de transfert de données médicales et de paramètres vitaux (tension, pouls, saturation en oxygène, température). Jeudi, nous allons faire des tests de transmission par radio de données acquises sur un membre de l’équipe qui va jouer les cobayes, et les transmettre par radio. Mais j’en profite également pour rencontrer des médecins et infirmiers de l’île. Je veux comprendre s’ils sont sensibilisés à l’exercice et voir de quoi ils pourraient avoir besoin.

La petite phrase qui t’accompagne ? La conviction profonde d’être au bon endroit.

Suite des portraits sous ce lien

À lire également dans ce dossier :

Portraits d’équipe
Portraits d’équipe, la suite
Un tsunami peut en cacher un autre
Les ballons Google arrivent !
Cartographie très haute résolution de Marie-Galante
Comment mobiliser les touristes ?
Dans les yeux de Mambo
Jour J
OpenStreetMap, l’indispensable référence
Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x