Pas de mur dans l’observation nord-américaine

Catégorie: A l'actu, Entreprises, Imagerie, Marché, Satellite/Spatial, Sécurité/défense

C’est SSL, filiale de MDA qui a fabriqué les satellites TerraBella (qui appartiennent désormais à Planet).

Fin février, MacDonald Dettwiler and Associates Ltd, alias MDA, a annoncé son intention de racheter l’Américain DigitalGlobe. Né au Canada, MDA est devenu le spécialiste nord-américain du radar, des satellites de communication et de la construction de satellites. Il met ainsi la main sur l’un des acteurs majeurs de l’observation de la Terre. Cette opération va permettre à deux acteurs traditionnels de préserver leur position dans le nouveau paysage spatial qui se dessine, en renforçant leur position dans le domaine militaire. En effet, les chiffres d’affaires de DigitalGlobe et de MDA s’appuient largement sur les commandes des agences et ministères de la Défense des États-Unis et du Canada. Mais les deux entreprises sont également très complémentaires en termes technologiques. Comme leurs nouveaux concurrents (Planet et autres), elles se donnent ainsi les moyens de maîtriser toute la chaîne de valeur : de l’acquisition d’images radar au multispectral ; de la construction de satellites à bas coûts jusqu’aux services d’analyse dans le Cloud. Dans ce dernier domaine, DigitalGlobe avait acquis Radiant à l’automne 2016, un spécialiste de l’intelligence géospatiale.

Le rachat, soumis à l’approbation des marchés (les deux entreprises sont cotées) sera bouclé au cours du deuxième semestre 2017.

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x