No Banner to display

Très petites échelles

| 15 décembre 2014 | 0 commentaire

Catégorie: Cartographie, Données, Dossier très petites échelles, Livres, Arts, Marché, Recherche, Utilisateurs

WEB-162-dossier-petitechelle-dymaxion

Les fuseaux horaires en projection Buckminster Fuller (© Oskars Weilands et Emils Rode)

Les systèmes d’information géographique sont-ils de bons outils pour analyser et représenter des phénomènes à l’échelle continentale ou mondiale ? Aux très petites échelles, la différence entre cartographie et SIG devient floue…

Les outils SIG traditionnels sont peu utilisés pour traiter de problématiques à l’échelle continentale ou mondiale. Pourtant, certaines de leurs fonctionnalités sont très appréciées, notamment dans le traitement des projections. Si la volumétrie des données est souvent moins importante, le choix des sources y est fondamental. Entre bases de données, traitement statistique, représentation cartographique et mise en page… les cartographes se construisent des suites logicielles ad hoc adaptées à leur besoin. Et posent la question de la limite entre systèmes d’information géographique et cartographique.

 

À lire dans ce dossier :

Ce contenu est payant.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous via l'onglet "connexion" (en haut de l'écran) pour y accéder.

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez l'acheter en ligne

- Si vous possédez déjà un compte d'achat,  identifiez-vous via l'onglet "connexion" (en haut de l'écran) et suivez le guide pour commander.

- Si vous ne possédez pas de compte d'achat, inscrivez-vous d'abord via l'onglet "s'inscrire" en haut de l'écran.


Remember Me
Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x