Après 3 ans de travaux, la carte numérique de la végétation de Bretagne est en accès libre

Catégorie: Cartographie, Communiqués, Données, Environnement, Open Data

Depuis 2018, le Conservatoire botanique national de Brest s’est engagé, avec 10 autres collectivités bretonnes et services de l’état, dans un grand programme de cartographie permettant de visualiser la répartition de 27 grands types de végétation à l’échelle de la Bretagne administrative. Ce programme mutualisé vient de s’achever et la carte produite est désormais en accès libre sur www.cbnbrest.fr/cgtv-bzh. C’est un état des lieux régional de référence pour tout acteur public, environnemental, social ou économique ayant des projets impactant le territoire.

Végétation BretagneQuels sont les points forts de cette nouvelle carte régionale ?

Cette carte a été construite en un délai serré grâce à une dynamique territoriale unique. En offrant la première photographie de la végétation bretonne, elle devient l’état des lieux de référence, le référentiel commun à l’ensemble des acteurs de la biodiversité, de l’aménagement du territoire et de l’économie en Bretagne. Elle est un outil primordial pour comprendre comment la végétation occupe l’espace tout en variant les échelles.

Elle peut être mobilisée* par les communes, les communautés de communes, les Départements ou encore les projets régionaux, pour identifier les enjeux de biodiversité et mettre en place par exemple des Atlas de la bio- diversité, des Trames vertes et bleues, des Plans locaux d’urbanisme, des exploitations agricoles… Habitants et citoyens peuvent aussi mesurer les impacts possibles des projets d’aménagement sur leur territoire ou détecter les lieux propices à de belles balades.

*A noter, la carte est complémentaire aux cartes de végétation réalisées à des échelles plus précises sur des territoires restreints.

Comment a-t-elle été produite ?

Une équipe de 5 cartographes au Conservatoire botanique national de Brest a réalisé un travail d’analyse d’images aériennes et de croisement de données géographiques permettant de distinguer au 1:25 000 chaque végétation et de lui attribuer une couleur : roselières (vert pomme), landes humides (violet clair), haies et talus (marron foncé), forêts sèches (vert kaki), vergers (jaune)… Tous les 8 mois, un département breton a été mis en ligne après avoir été confronté à des points de validation sur le terrain, ce qui a permis de tester l’outil avec les Départements et d’engager de premières actions.

Que nous enseigne-t-elle sur le territoire breton ?

La carte régionale met en évidence des éléments remarquables du paysage breton. De manière globale, l’ouest de la région ainsi que le sud de la faille sud-armoricaine présentent une plus grande diversité et densité de végétations. Le nord-est en revanche est davantage marqué par l’agriculture. La Bretagne compte 10 000 km² de milieux naturels et semi-naturels soit 36% du territoire et 17 000 km² de milieux à forte influence humaine majoritairement constitués de terrains cultivés. Les zones à préserver en terme de biodiversité se situent au niveau des Monts d’Arrée, dans le centre Bretagne et sur l’ensemble du littoral, là où s’exercent les plus fortes pressions liées à l’urbanisation sur des végétations pourtant spécifiques.

Où la visualiser et la télécharger ?

La carte est visualisable par toutes et tous gratuitement sur www.cbnbrest.fr/cgtv-bzh. Un formulaire de téléchargement est à disposition des professionnels de l’environnement et de la géomatique qui souhaiteraient disposer des données départementales pour les intégrer dans leurs logiciels dédiés. Il est aussi possible de prendre contact directement avec le Conservatoire pour tout renseignement : cgtv-bzh@cbnbrest.com.


  • 4 départements couverts
  • 27 209 km² cartographiés
  • 27 types de végétation identifiés
  • Une équipe de 5 cartographes
  • 11 partenaires financiers : Fonds européen de développement régional, Conseil régional de Bretagne, Direction régionale de l’environnement et du logement de Bretagne, Agence de l’eau Loire-Bretagne, Conseil départemental du Finistère, Conseil départemental de l’Ille-et-Vilaine, Conseil départemental des Côtes-d’Armor, Conseil départemental du Morbihan, Brest métropole, Parc naturel régional d’Armorique et Conservatoire botanique national de Brest
  • Près de 600 000 € de budget
Végétation Bretagne

Cliquez sur l’image pour accéder au dossier de presse complet

 

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display