Global Map Solution : du géomarketing aux territoires, grâce à l’open data

Catégorie: A l'actu, Cartographie, Entreprises, Géomarketing, Logiciels, Open Data, WebMapping

Avec son tableau de bord territorial qui exploite l’open data, Global Map Solution entend démocratiser le géomarketing. Son partenariat avec La Poste lui ouvre le marché des collectivités locales.

Global MapNous avions rencontré Global Map Solution en 2018, après sa première levée de fonds de 330 000 euros. À l’époque, la jeune entreprise entendait déjà simplifier les études géomarketing, mais ne se considérait pas réellement comme un éditeur de logiciel. Aujourd’hui, l’équipe de 8 personnes a fait évoluer son positionnement. Si Global Map Solution propose toujours des études, son produit Global Map, commercialisé en mode SaaS, permet à chacun d’analyser son territoire.

Depuis trois ans, le constat n’a pas changé : « Les territoires génèrent un flux constant de données géolocalisées sous-exploitées car les solutions de géomarketing sont trop complexes pour être utilisées par des non géomaticiens » martèle Bruno Establet, responsable produit Global Map qui préfère parler de géointelligence. Pourtant, le logiciel est bien conçu pour « propulser votre activité en décryptant vos territoires », comme le rappelle le titre des webinaires qu’il organise régulièrement pour faire découvrir la solution.

Simplicité et efficacité

Avec une simple connexion Internet, l’utilisateur peut effectivement accéder à un immense catalogue de données préformatées, issu de l’open data (INSEE notamment) mais également de divers partenariats avec des éditeurs privés (sur les bases de données d’immatriculation par exemple) : au total, l’éditeur annonce 20 millions de points d’intérêt et 5 000 données accessibles selon divers découpages administratifs, de la région à l’Iris.

L’outil lui-même permet d’accéder à des tableaux de bord thématiques déjà préparés (logement, commerces, caractéristiques socio-économiques…) ou de construire des rapports personnalisés en croisant certaines données, en construisant des indicateurs spécifiques. Cartes et graphiques interagissent et facilitent les comparaisons.

Mais Global Map aide également les entreprises à choisir une nouvelle implantation, à simuler l’ouverture d’un point de vente ou de service. Grâce à l’intégration de leurs propres données (secteurs commerciaux, adresses des clients ou des points de vente, résultats et caractéristiques diverses), elles peuvent construire leurs propres analyses et calculer leur performance.

Chaque carte générée est partageable via une simple URL, tandis qu’une fenêtre StreetView permet de vérifier l’implantation réelle d’un équipement ou d’un concurrent.

Global Map

Parmi les dernières données ouvertes exploitées par Global Map : les fichiers DVF (demandes de valeur foncière)

Un mini-webSIG qui fait son chemin

Le modèle économique est basé sur le nombre et le profil des utilisateurs (« administrateurs », « analystes » et « visualisateurs ») et commence à partir de 200 € par utilisateur et par mois. Avec en prime la garantie d’être compatible RGPD et de bénéficier d’un stockage des données dans le Cloud en France chez Scaleway.

Cette simplicité de fonctionnement a séduit quelque 1 500 utilisateurs de la version Fremium, des petites entreprises et plusieurs grands comptes, comme le groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d’Épargne). Elle commence à s’implanter dans les collectivités locales grâce à un partenariat avec La Poste qui commercialise Global Map en marque blanche sous le nom « Géointelligence des territoires« .

Vidéo de présentation sous ce lien

Aller plus loin :

Global Map Solution veut démocratiser le géomarketing

 

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display