En changeant de modèle numérique d’élévation (MNE), le nombre de personnes sous les eaux en 2050 serait multiplié par trois

| 3 novembre 2019 | 0 commentaire

Catégorie: 3D, A l'actu, Cartographie, Données, Environnement, Institutions, Recherche, Satellite/Spatial, WebMapping

Combien de personnes dans le monde vivent actuellement sous le niveau de la mer prévu pour 2050 ? L’utilisation d’un nouveau modèle numérique d’élévation (MNE) change les estimations.

MNE CoastalDEM New York Times

Commentant l’étude dans un article du New York Times, Denise Lu et Christopher Flavelle proposent différentes cartes des grandes villes du monde, exploitant les estimations de population de WorldPop et le fond cartographique d’OpenStreetMap.

Scott A. Kulp et Benjamin H. Strauss sont formels, les prévisions de populations touchées par l’élévation du niveau de la mer, quel que soit le scénario retenu, doivent être largement revues à la hausse. Aux yeux des deux scientifiques qui travaillent pour Climate Central, un groupement de recherche sur le changement climatique, il faut multiplier les chiffres par trois.

Le MNE de SRTM revisité

Pour faire ces nouveaux calculs, ils se sont appuyés sur CoastalDEM, un nouveau modèle numérique d’élévation au pas de 30 mètres. Conçu par Climate Central, CoastalDEM est en fait basé sur SRTM, le MNE issus de la mission Lidar effectuée il y a quelques années par la navette Endeavour de la NASA. Mais dans les zones côtières basses et dans les villes, il manque de précision altimétrique avec une surestimation globale du relief d’au moins deux mètres. En utilisant différents algorithmes de correction et en validant leurs résultats avec d’autres modèles numériques mondiaux, les auteurs de l’article publié dans Nature Communications proposent des cartes bien plus alarmantes. Ainsi, au Vietnam, c’est le quart de la population actuelle qui risque d’être sous les eaux. En Thaïlande, alors que les prévisions antérieures indiquaient que 1 % de la population (actuelle) serait sous les eaux en 2050, les chercheurs montrent, cartes à l’appui, que ce serait plutôt 10 %.

MNE CoastalDEM comparaison

Avec CoastalDEM, les zones en dessous du niveau de la mer en 2050 sont bien plus étendues que dans les estimations habituelles

Malheureusement, Les auteurs se contentent de quelques comparaisons entre modèles mondiaux couvrant les zones littorales et sont partis d’un MNE dont la piètre qualité altimétrique est connue depuis longtemps. Il serait intéressant de poursuivre le raisonnement en intégrant les nouveaux produits mondiaux tels que WorldDEM d’Airbus, et régionaux ou locaux tels que Litto3D.

MNE CoastalDEM La Havre

Un outil interactif permet de faire des simulations, selon différents paramétrages des scénarios d’évolution (prise en compte des crues ou pas, date d’analyse, effets cumulés…). Ici, comparaison pour Le Havre.

Pour aller plus loin :

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x