Open Friche Map, une nouvelle appli pour lutter contre les friches

| 16 décembre 2019 | 0 commentaire

Catégorie: Cadastre, Cartographie, Communiqués, Données, Environnement, Grand public, Institutions, Open Data, WebMapping

A l’heure où la pression foncière est particulièrement forte en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de nombreuses terres sont en friche. La SAFER PACA (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural) innove en lançant Open Friche Map, une nouvelle application collaborative, destinée aussi bien au monde agricole qu’au grand public. L’objectif : recenser collectivement les friches et contribuer ainsi à revitalisation de l’espace rural.

Open Friche Map

Jusqu’à 300 000 hectares en friche

Une friche se définit comme un espace agricole à l’abandon depuis plus de trois ans. Selon le mode de comptage, entre 100 000 et 300 000 hectares seraient en friche en PACA, à comparer avec les 800 000 hectares de surface agricole utile de la région. A chaque fois qu’une collectivité souhaite mettre en valeur des terres incultes, elle se heurte au recensement des friches et au budget qu’il nécessite, environ cinquante euros par hectare détecté.

Open Friche Map, une application dédiée à l’identification des friches

La SAFER dispose d’un portail cartographique, réceptacle des inventaires réalisés par différents opérateurs : Chambres d’Agriculture, Fédérations départementales des caves coopératives, agriculteurs, SAFER…

Les inventaires de friches à l’échelle communale, intercommunale sont réalisés dans différents cadres :

  • Diagnostics agricoles et foncier ;
  • Appel à projet FEADER en lien avec une mission d’animation foncière ;
  • Mise en œuvre de politique de compensation agricole ;
  • Mission de recherche et développement.

Pour compléter ces inventaires, la SAFER PACA a développé Open Friche Map, une application mobile de recensement des parcelles agricoles en friche, dans l’esprit d’Open Street Map, programme de cartographie en ligne, libre et mondial. Cette application s’adresse aussi bien aux professionnels du monde agricole qu’au grand public. Concrètement, l’utilisateur télécharge l’application gratuitement depuis Play Store ou l’Apple Store. Une fois sur le terrain, il se situe facilement avec le GPS du mobile en vue de « taguer » une parcelle en friche. L’utilisateur peut la catégoriser, indiquant s’il s’agit d’une terre, d’un pré, d’un verger ou d’une vigne. Une photo peut être ajoutée. Toutes ces données sont envoyées automatiquement vers les bases de données de la SAFER et réinjectées, après traitement et validation, sur un portail cartographique de type Web SIG, disponible sur le site de la SAFER PACA. Cette base de données sera ensuite mise à l’épreuve d’agriculteurs locaux qui désigneront les terres les plus intéressantes à réhabiliter.

 

Grâce à Open Friche Map, les agriculteurs, les élus de collectivités et d’organismes agricoles mais aussi les citoyens ont les moyens d’agir pour redynamiser cet espace et redonner de la valeur à des terres à potentiel.

Réhabiliter les friches : des enjeux multiples

 Composante fragile du territoire, l’espace agricole est soumis à de fortes pressions d’urbanisation et à une artificialisation des sols, qui réduisent les terres disponibles pour l’agriculture. La réhabilitation des friches favorise le développement de l’économie agricole, l’installation de nouveaux agriculteurs et le renforcement des exploitations existantes. Elle permet aussi de maintenir des paysages de qualité et évite les occupations illicites : cabanisation, dépôts sauvages. Enfin, elle répond à des enjeux environnementaux en luttant contre les incendies de forêts et les maladies végétales telles que la sharka, le feu bactérien ou la flavescence dorée et favorise la biodiversité.

« Il n’est pas question d’éradiquer toutes les friches et de remettre en cause la couverture végétale et la préservation de la biodiversité » souligne Erwan Marolleau, responsable du service Prospective de la SAFER PACA. La SAFER, le Conservatoire d’espaces naturels et la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement travaillent à des pratiques agri-compatibles avec la biodiversité. L’établissement d’un inventaire et d’une cartographie des terrains délaissés constitue une étape essentielle. Disposer d’une meilleure connaissance des friches va permettre de réinvestir des terrains pour le maintien d’une agriculture qui nourrit les territoires et plus particulièrement en bio. Open Friche Map contribue ainsi à l’intérêt général.

 

Anticiper les évolutions du territoire : le rôle du service Prospective

Open Friche Map constitue un nouvel outil qui s’inscrit dans la stratégie menée par la SAFER PACA. Elle travaille de concert, par exemple, avec l’Institut national de la recherche agronomique en vue d’établir une carte des bassins agricoles connectés avec des territoires de consommation. Les travaux menés par ces chercheurs servent à établir des cartographies à l’échelle communale des espaces agricoles à enjeux, qui peuvent être mobilisé rapidement pour nourrir la population. Cette démarche s’inscrit dans les Projets alimentaires territoriaux et répond à des enjeux globaux de sécurité alimentaire. Le Commissariat à l’égalité des territoires a fait connaître son intérêt pour ces travaux et les données recueillies.

En lien avec les différents acteurs du monde agricole, notamment les chambres d’agriculture, le service Prospective cherche à comprendre les évolutions du territoire, à les anticiper afin de produire des outils d’aide à la décision à destination des collectivités. Toute cette démarche renforce la sécurité alimentaire et sanitaire et contribue à une bonne répartition des ressources agricoles. Dans cette optique, la SAFER demeure l’entité de référence pour garantir un bon usage du foncier agricole.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Tags: ,

Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display