No Banner to display

No Banner to display

Chaque sapeur-pompier français dispose maintenant de la technologie what3words avec Geoloc 18-112 pour sauver des vies

Catégorie: Cartographie, Communiqués, Contrats, Grand public, Réseaux/Transports, Sécurité/défense

  • what3words a quadrillé la planète de carrés de3 m x 3 m. À chaque carré a été attribué trois mots aléatoires du dictionnaire, donnant ainsi une adresse de 3 mots. Par exemple, ///visant.longueur.bassin vous mènera à l’entrée principale du jardin du Luxembourg, côté ouest.
  • Grâce à what3words, les personnes en danger, nécessitant d’être secourues, peuvent désormais communiquer facilement et rapidement une localisation précise aux opérateurs des services d’urgence, réduisant ainsi leur temps de réponse en cas d’incident.
  • Geoloc18-112, outil français d’aide à la localisation des appels d’urgence, intègre désormais what3words, rendant ainsi cette technologie accessible à tous les sapeurs-pompiers de l’Hexagone.

what3wordsPARIS, 4 avril 2022 Geoloc 18-112 devient aujourd’hui le premier dispositif français d’aide à la localisation des appels d’urgence à adopter la technologie d’adressage universel what3words. Tous les sapeurs-pompiers du territoire ont ainsi accès à cet outil qui contribue à sauver des vies : what3words s’intègre automatiquement dans le système, rendant cette technologie innovante immédiatement disponible pour tous les services. Outre les pompiers français, d’autres centres de réception des appels d’urgence ont désormais également accès à what3words, comme les CROSS métropolitains et ultra marins pour le sauvetage en mer (196) , le CNR114 pour les sourds et malentendants (114), et l’ARCC de Lyon Mont-Verdun pour le sauvetage aérien (191).

À chaque carré a été attribué trois mots aléatoires du dictionnaire, donnant ainsi une adresse de 3 mots. Par exemple, visant.longueur.bassin vous mènera à l’entrée principale du jardin du Luxembourg, côté ouest. Lorsqu’une personne appelle le 112 et communique son adresse de 3 mots à l’opérateur, celui-ci peut automatiquement le convertir en une adresse géographique et partager la position avec l’équipe de secours concernée pour qu’elle repère exactement l’endroit de l’intervention.

Téléchargeable gratuitement sur iOS et Android, l’application what3words fonctionne hors connexion. Elle est donc idéale dans les zones où la couverture des données mobiles n’est pas fiable : les plages, les parcs nationaux et les lieux de bivouac, par exemple. La carte en ligne est également disponible sur le site what3words.com. Disponible dans plus de 50 langues, dont le français, cette technologie peut être utilisée partout dans le monde. Si la personne à secourir n’a pas installé l’application what3words, le système de gestion des appels d’urgence identifie son adresse de 3 mots à partir de son téléphone mobile. Cette technologie offre aux opérateurs et aux intervenants un précieux gain de temps et de ressources en cas d’urgence, permettant parfois de sauver des vies.

La technologie innovante what3words est adoptée par les salles de contrôle des centres de gestion des appels d’urgence dans le monde entier : Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, États-Unis, Inde, Royaume-Uni et Singapour. Déjà utilisée par 85 % des services d’urgence (policiers, pompiers et ambulanciers) du Royaume-Uni, l’application what3words est décrite comme « un outil fiable à inclure dans le kit d’urgence ».[1]

Cette technologie est utilisée dans le monde entier, pour tous types d’intervention : des incendies au sauvetage d’animaux de compagnie, en passant par la localisation ultra-précise de personnes égarées dans des zones reculées. Au Royaume-Uni, un jeune a appelé une ambulance depuis la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute pendant que son père était victime d’un arrêt cardiaque dans la voiture. Une fois l’adresse what3words communiquée, quelques minutes ont suffi à l’ambulancier pour arriver sur les lieux, et l’homme a pu être sauvé. Dans le Tennessee, la technologie what3words a permis à des pompiers de retrouver des adolescentes perdues dans un parc. En Bavière, une salle de contrôle a pu secourir une victime qui s’était fracturé la cheville en tombant de son VTT sur un sentier menant au Spitzberg, dans la forêt de Franconie. Sur un autre continent, en Inde, cette technologie a permis aux services d’urgence de sauver une victime coincée entre un camion et un car sur l’autoroute entre Sinnar et Ghoti.

« GEOLOC18-112 est un outil mis à disposition gracieusement des centres de réception des appels d’urgence français, utilisé plusieurs centaines de fois par jour et ayant déjà contribué de nombreuses fois à sauver des vies ! Basé initialement sur l’envoi d’un SMS permettant de récupérer les coordonnées GPS du smartphone de l’appelant, il est aujourd’hui capable de récupérer les données de localisation AML envoyées automatiquement par les smartphones lors de l’émission d’un appel d’urgence. L’intégration de W3W permettra désormais aux opérateurs de traitement des appels d’urgence de traiter directement les localisations transmises à un format d’adresse de 3 mots mais également de partager simplement aux équipes du terrain la localisation précise des interventions par le biais de cette nouvelle technologie », ajoute le Capitaine Martin DEROIDE, officier de sapeur-pompier professionnel du SDIS56, co-développeur de l’outil GEOLOC18-112.

« what3words est un outil précieux, à la fois pour les services d’urgence et pour les utilisateurs individuels. Cette technologie étant désormais déployée par Geoloc 18-112, les sapeurs-pompiers savent repérer exactement le lieu d’une urgence, partout en France. Nous avons pu constater l’avantage que représente what3words pour des services d’urgence dans le monde entier. Nous sommes ravis d’en faire profiter les sapeurs-pompiers français », ajoute Chris Sheldrick, co-fondateur et directeur général de what3words.

L’application n’est pas utile uniquement en cas d’urgence. Elle permet chaque jour aux utilisateurs de se retrouver entre amis au parc ou à la plage, d’échanger de magnifiques sites de running ou de randonnée, de communiquer avec leur équipe le lieu du match qu’ils doivent disputer… La technologie what3words est également intégrée dans le système de navigation par satellite de certains véhicules Mercedes-Benz et Mitsubishi, permettant au conducteur de saisir n’importe quelle destination simplement à l’aide de trois mots. Des entreprises comme Premier Inn et Lonely Planet s’en servent pour aider les voyageurs à repérer l’entrée de leur hôtel ou un restaurant difficile à trouver. Des services logistiques comme DPD et Evri l’utilisent pour livrer les colis au bon endroit.

Téléchargez gratuitement l’application what3words pour iOS et Android ou connectez-vous à what3words depuis votre navigateur pour vérifier votre adresse avec précision, y compris hors ligne.

Contact presse :

Lucie Arnaud

Lucie.arnaud@thepr.network

 

À propos de what3words

Co-fondée en 2013, à Londres, par Chris Sheldrick, what3words offre le moyen le plus simple de désigner un emplacement. Couvrant la totalité du globe, le système ne nécessite aucune actualisation et fonctionne hors connexion. Une adresse what3words est un moyen adapté à l’humain de partager avec d’autres personnes des localisations très précises, ou encore de les inclure sur des plateformes et des machines, comme des applications de covoiturage ou de paiement d’achats en ligne. Le système est optimisé pour la saisie vocale et intègre l’identification et la correction instantanée des erreurs de saisie.

 

Grâce à l’application what3words gratuite, disponible pour iOS et Android, et à la carte en ligne, les utilisateurs peuvent trouver, partager et parcourir les adresses de 3 mots dans 50 langues aujourd’hui. Des millions d’adresses de 3 mots sont utilisées partout à travers le monde. Des milliers d’entreprises s’en servent pour faire des économies, gagner en efficacité et offrir une meilleure expérience client. Quelques lignes de code suffisent pour intégrer what3words dans les applications, les plateformes et les sites web. Les ONG éligibles peuvent se procurer les produits gratuitement ou à un prix symbolique. what3words a conclu des partenariats avec Mercedes-Benz, Triumph Motorcycles, Premier Inn, l’Automobile Association et de nombreux services d’urgence dans le monde entier.

 

L’équipe what3words compte plus de 100 collaborateurs répartis dans des bureaux au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, en Inde et en Mongolie. L’entreprise a levé près de 119 millions € en capital auprès d’investisseurs comme Intel, Aramex, Deutsche Bahn, Subaru et Sony Innovation Fund.

 

À propos de Geoloc18-112

Développé fin 2015 par les SDIS du Morbihan et du Var, Geoloc18-112 est désormais utilisé par la plupart des centres de réception des appels d’urgence 18 et 112 français ainsi que de nombreux autres centres partenaires (15, 17, 114, 191, 196). Ayant participé au déploiement de l’AML en France en 2019 , les équipes de Geoloc18–112 ont par la suite développé de nouvelles fonctionnalités comme la communication vidéo, la transmission de photos et de vidéos et même une solution de secours pour la réception des appels d’urgence.

Aujourd’hui, l’intégration des fonctionnalités de What3Words au sein de GEOLOC18-112 apporte une vraie plus value aux fonctionnalités existantes de l’outil tout en offrant une possibilité supplémentaire aux victimes de communiquer très simplement leur localisation précise aux secours.

[1] * Enseignements tirés d’une enquête auprès de 19 salles de contrôle de centres de gestion des appels d’urgence au Royaume-Uni, menée du 16 juin au 19 juillet 2021.

Print Friendly, PDF & Email

Tags:

Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display