GoMetro : quand le Sud inspire le Nord

| 28 juin 2017

Catégorie: A l'actu, Données, Entreprises, Mobilité, Réseaux/Transports

GoMetro est un assistant de navigation en transports en commun sud-africain. Pour le construire, ses créateurs ont dû se mettre à l’écoute de la ville. Et ils pourraient nous en apprendre.

Les assistants de navigation dédiés aux transports en communs, qui permettent de calculer des itinéraires, de connaître les horaires de passage, voir de suivre bus, tram et métro en temps réel sont désormais légion. Mais il est des pays où il ne suffit pas de compiler les informations officielles pour disposer d’une bonne base de données. En Afrique du Sud, par exemple, c’est beaucoup plus compliqué.

GoMetro prend en compte toutes les solutions de transport

GoMetro prend en compte toutes les solutions de transport

Une base de données recueillie sur le terrain

« Chez nous, il y a tout un réseau de minibus, dont les itinéraires changent tous les jours car ils sont plus ou moins générés à la demande du public. Le bus attend d’être plein avant de démarrer et s’arrête quasiment à la demande » explique Justin Coetzee, le fondateur de GoMetro. Ce spécialiste des systèmes de transport a donc pris les grands moyens pour comprendre comment fonctionne ce système de transports : Il a recruté des volontaires qui ont passé la journée dans les minibus, enregistrant les arrêts, mais également le nombre de montées et descentes. « En trois ans, nous avons collecté 384 000 km de données sur les transports » se félicite-t-il.

GoMetro offre une vision complète des mobilités dans la ville

GoMetro offre une vision complète des mobilités dans la ville

Il édite désormais une application d’aide à la navigation qui prend en compte tout ce réseau plus ou moins informel, déployée dans quatre grandes villes. Chacun peut combiner marche, minibus, métro (quand il existe) et taxi. « On a vraiment compris comment bougeait la ville, et on est retourné voir les chauffeurs pour les aider à être plus efficaces, à mieux gagner leur vie puisqu’ils sont tous indépendants. » En février dernier, GoMetro a publié toutes les données acquises ainsi que l’API de son application en open data. L’entreprise propose également des scores d’accessibilité. Si Justin Coetzee était accueilli sur le stand de la RATP lors de Vivatech, c’est que les leçons apprises au Sud pourraient bien être utiles au Nord, qui a du mal à développer de nouvelles formes de transport à la demande.

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x