Les partenaires publics et privés du Plan France Très Haut débit optimisent les échanges d’information technique portant sur les déploiements de réseaux de fibre optique

Catégorie: Communiqués, Réseaux/Transports, Standards

GraceTHD v3 fluidifie les échanges d’informations entre acteurs privés, collectivités territoriales et services de l’État.

 Après 18 mois de travaux menés dans un parfait esprit de collaboration, l’Agence Nationale de la cohésion des Territoires (ANCT), l’association de collectivités Avicca et la fédération professionnelle InfraNum annoncent la publication d’une évolution majeure dans le système d’échange d’informations portant sur les déploiements des réseaux très haut débit en France

Cette nouvelle version a été définie collectivement, portée et promue par l’ensemble des acteurs publics et privés impliqués dans le Plan France Très Haut Débit. 

Elle marque un nouvel élan dans la coopération public-privé autour de ce grand projet d’infrastructure numérique et constitue un gage supplémentaire de réussite de ce plan, qui se poursuit alors que les déploiements repartent de l’avant après une période de ralentissement due à la crise sanitaire.

L’épidémie de coronavirus a temporairement ralenti les déploiements de fibre optique sur l’ensemble du territoire. Pour tenir les objectifs du Plan France THD (bon débit pour tous d’ici fin 2020, très haut débit pour tous en 2022 et généralisation de la fibre optique jusqu’à l’abonné d’ici fin 2025), il importe de revenir rapidement aux rythmes de déploiements records enregistrés en 2019 et au 1er trimestre 2020. Les partenaires publics et privés du plan France Très Haut Débit sont confiants dans un scénario qui verrait le nombre de locaux (logements et entreprises) rendus nouvellement raccordables à la fibre optique retrouver dès 2021 un volume supérieur à 5 millions de prises construites par an.

L’atteinte et le maintien dans la durée d’un niveau élevé de production passent par l’industrialisation des déploiements. Celle-ci nécessite en particulier l’harmonisation et l’uniformisation des pratiques en matière d’échanges de données entre les acteurs privés et publics.

Conscients des difficultés de mise en œuvre et de l’insuffisante prise en compte des contraintes opérationnelles des précédentes versions du format d’échange de données GraceTHD, l’État – à travers l’Agence nationale de la Cohésion des territoires – , les collectivités territoriales – représentées notamment par l’Avicca – et les acteurs privés – réunis au sein d’InfraNum – se sont mobilisés pour co-construire une évolution majeure (v3) de ce format d’échange de données.

Plus simple et fluide, cette nouvelle version a vocation à devenir le standard en matière de description des réseaux, en particulier s’agissant des réseaux d’initiative publique.

Les partenaires associés à ce projet entendent la promouvoir auprès de tous les porteurs de projets. L’État préconise ainsi l’adoption de ce format à l’ensemble des projets portés par les collectivités territoriales et financés par l’État et a publié le 5 juin 2020 (1) une nouvelle recommandation en ce sens dans le cadre du Plan France THD, avec un guide pratique d’application.

Cette nouvelle initiative s’inscrit dans la suite des initiatives du Gouvernement prises depuis 2017 pour simplifier et accélérer les déploiements de la fibre optique jusqu’à l‘abonné sur l’ensemble du territoire, notamment dans le cadre de la loi du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN) et de l’arrêté technique du  12  juillet  2019 qui assouplit les règles d’utilisation des appuis aériens du réseau électrique pour le déploiement de la fibre optique.

(1) https://www.amenagement-numerique.gouv.fr/fr/actualite/nouvelles-recommandations-portant-mise-oeuvre-efficace-efficiente-du-modele-gracethd

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display