No Banner to display

Ancien et moderne à la fois !

| 13 novembre 2016 | 0 commentaire

Catégorie: Cartographie, Décalagéo, Entreprises, Grand public, Mobilité, Réseaux/Transports

françoise_caricature-web« Au-delà des pneus, Michelin vend de la mobilité » c’est ce que Philippe Sablayrolles a prouvé, illustrations à l’appui, lors du dernier festival de la géographie de Saint-Dié-des-Vosges. Pourquoi l’entreprise s’est-elle lancée dans les cartes ? Parce qu’il fallait bien aider les premiers automobilistes à se déplacer. C’est également la raison qui a poussé le géant du pneumatique à militer pour le numérotage des routes et à devenir le fournisseur officiel de l’État français en matière de bornes kilométriques jusqu’en 1973. En 1918, Michelin a même lancé un « bureau des itinéraires ». Par lettre, vos grands-parents pouvaient demander quel était le meilleur itinéraire pour aller d’une ville à une autre, ce qu’il ne fallait pas rater en route, etc. Ce sont d’ailleurs les itinéraires les plus populaires qui ont servi à créer le premier guide Michelin. « En vingt ans de fonctionnement, le bureau a fourni pas moins de deux millions d’itinéraires, s’amuse le directeur de la production cartographique du groupe. Autant que Via Michelin en une journée. » Comme quoi, les anciens avaient tout compris !

web-181-actus-michelin-itineraires

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x