No Banner to display

No Banner to display

Landsat 9, la continuité avant tout

| 8 novembre 2021 | 0 commentaire

Catégorie: A l'actu, Données, Environnement, Imagerie, Open Data, Satellite/Spatial

Lancé le 27 septembre dernier, le satellite Landsat 9, coopération entre la NASA et l’USGS a commencé ses premières acquisitions. À déguster sans modération.

Landsat 9

Les glaciers de l’Himalaya sous l’œil de Landsat 9 en mode optique mais également thermique. (NASA/USGS)

Quel étudiant en géomatique n’a pas, un jour, étudié une image Landsat ? La mission d’observation de la terre à moyenne résolution la plus ancienne et la plus populaire au monde, continue sa vie au service des problématiques environnementales, entre autres.

Ainsi, Landsat 9 a finalement décollé le 27 septembre dernier, malgré plusieurs retards liés à la crise sanitaire. Ce dernier né, encore en phase de calibration et de tests pour plusieurs semaines, partage de nombreuses caractéristiques avec son grand frère Landsat 8. Ses capteurs optique (OLI-2) et thermique (TIRS) acquièrent des données dans les mêmes longueurs d’onde que Landsat 8, avec la même résolution spatiale (15 m en panchromatique, 30 mètres en multispectral, 100 m en thermique). Il présente quand même une différence : des données optiques codées sur 14 bits et non plus sur 12 bits, ce qui devrait permettre de mieux différencier les signatures spectrales dans les zones d’ombre ou sur les milieux sombres comme l’eau.

À eux deux, Landsat 8 et 9 auront une capacité de revisite de 8 jours.

Landsat 9

Frise chronologique du programme Landsat

Les États-Unis misent sur la continuité de la mission Landsat, qui a permis l’acquisition et l’archivage de 9 millions de scènes (chacune d’environ 190 par 180 km) sur une durée exceptionnelle de 50 ans ! Une véritable manne pour comprendre les impacts du changement climatique, d’autant que les images sont toutes en accès gratuit. Quant à l’après Landsat 9, il reviendra à un nouveau programme, baptisé Landsat Next, qui assurera des acquisitions dans 25 bandes spectrales, à l’horizon 2030.

 

Pour aller plus loin :

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display

No Banner to display