Vacance commerciale : Makina Corpus propose TerraObs

Catégorie: A l'actu, Cartographie, Données, Logiciels, Open Data, Secteur public, WebMapping

Co-construit avec l’AGURAM, TerraObs est un WebSIG dédié à l’analyse de la vacance commerciale. Il associe données ouvertes et enquêtes pour aider collectivités et commerçants à redynamiser leurs centres-villes.

TerraObs

L’interface de TerraObs de Makina Corpus

Comment lutter contre la vacance commerciale ? Cette question, abordée lors des GéoDataDays 2019 intéresse nombre de villes, petites et moyennes, notamment les quelque 222 retenues dans le cadre du projet Cœur de ville de la Banque des Territoires. Aujourd’hui, Makina Corpus leur propose une solution de tableau de bord, baptisée TerraObs.

« Pendant deux ans, nous avons travaillé avec Pascal Chevallot de l’Agence d’Urbanisme d’Agglomérations de Moselle (AGURAM) afin de développer un observatoire de la vacance commerciale pour Thionville,» rappelle Olivia Duval, chef de produit TerraObs chez Makina Corpus. De ce travail en commun, qui permet aujourd’hui aux élus et aux managers de commerce de Thionville mais également de Saint-Avold de bénéficier d’un véritable tableau de bord, l’éditeur a conçu une solution clé en main, déployable sur n’importe quelle ville.

Données foncières, commerciales et socio-économiques

TerraObs associe plusieurs types de données, celles qui décrivent précisément les commerces et leur occupation, issues principalement d’une enquête de terrain, et toutes celles qui sont diffusées en open data : base Sirene géolocalisée, données INSEE carroyées sur les caractéristiques démographiques et socio-économiques de la population, mais également toutes sortes d’informations contextuelles issues d’OpenStreetMap (des arrêts de bus aux bureaux de Poste en passant par les hôtels et restaurants, etc.). L’interface, volontairement simple, basée sur l’activation de couches, l’utilisation de filtres et de vues multiples (tableau et carte), permet de mieux comprendre ce qui se joue précisément sur le centre-ville étudié. Ainsi, une représentation sous forme de cylindres offre une visualisation des années où chaque commerce a été occupé ou pas. Des indicateurs sont également proposés, là encore, co-construits avec l’AGURAM, comme le taux de vacance ou d’activité.

TerraObsVisualisation, analyse et pilotage

Le produit joue sur plusieurs tableaux : offrir des clés d’analyse par la mise en relation de différentes données (l’absence d’arrêt de bus explique-t-elle le nombre de locaux fermés ?), présenter une vue générale et des chiffres clés sur une rue, un quartier ou une commune et activer des recherches très précises afin de faciliter une installation (l’utilisateur peut sélectionner les locaux de plus de 50 m2, accessibles aux personnes à mobilité réduite avec une grande réserve, etc.).

Commercialisé sous forme de WebSIG à héberger sur les serveurs de la collectivité ou sur le Cloud, TerraObs a été développé à partir des briques open source de Makina Corpus. La solution nécessite cependant une étape de préparation et de récupération des données. L’éditeur toulousain propose également un formulaire d’une trentaine de questions afin de décrire les commerces, qui peut être mobilisé par les enquêteurs de terrain (sur tablette par exemple) afin d’alimenter directement la base de données. « Le questionnaire peut être adapté et les clients peuvent sélectionner les cinq ou six indicateurs les plus pertinents pour leur situation locale, » complète Olivia Duval.

Makina Corpus a fait le choix de proposer un prix d’acquisition payable en une fois (autour de 12 000 €), ce qui permet de mobiliser les financements Cœur de Ville et comprend la mise en base des données, la formation ainsi que l’accompagnement à l’installation.

 

Print Friendly, PDF & Email
Signaler un contenu

Laisser un commentaire

No Banner to display