Mapbox se lance dans le commerce des données géographiques

| 10 juin 2019

Catégorie: A l'actu, Cartographie, Données, Mobilité, Réseaux/Transports, WebMapping

Mapbox a annoncé le 5 juin le lancement d’un nouveau service de données. Limites administratives et postales, trafic habituel et en temps réel et bientôt, limitations de vitesses et bâti. Le tout accessible via différentes API dans toutes sortes d’applications.

Contours des régions, départements, communes et codes postaux sont disponibles sous forme de flux dans l'environnement Mapbox

Contours des régions, départements, communes et codes postaux sont disponibles sous forme de flux dans l’environnement Mapbox

Aujourd’hui, plus de 45 000 applications exploitent les composants Mapbox. 45 000 applications qui récoltent de l’information sur les déplacements et qui s’appuient elles-mêmes sur de multiples sources de données. Mapbox a décidé de tirer parti de ce trésor de guerre, qui s’accumule chaque jour. Magaret Lee, directrice des services de données se veut rassurante : toutes les données sont agrégées, anonymisées et validées avant publication, donc, rien à craindre du côté de la vie privée.

Encore pas grand-chose sur le France

Ainsi, l’entreprise commercialise dès aujourd’hui plusieurs jeux de données, accessibles sous forme de flux, pour ceux qui ont des contrats Entreprise (non, ça ne marche pas si vous utilisez la version gratuite des outils Mapbox). Des limites administratives, postales et statistiques sont disponibles sur le monde entier. Pour la France, codes postaux et communes sont proposés.

Les informations sur le trafic s’appuient sur les 500 millions d’utilisateurs d’applications Mapbox mobiles (plus une bonne dose de modélisation). Les données sont de deux types : trafic temps réel (avec 15 minutes de délais) et trafic habituel (mis à jour tous les mois), par pas de 5 minutes, disponibles là aussi, dans différents formats (dont OpenLR pour HERE ou TomTom). 30 milliards de segments de routes sont couverts. SI vous intégrez ces données dans votre propre application (pour définir des heures prédictives d’arrivée par exemple), vous devez laisser Mapbox récupérer les traces de vos utilisateurs pour faire vivre les données. Attention, l’Europe n’est pas encore couverte au moment du lancement. L’éditeur annonce également deux autres jeux de données à venir : les limitations de vitesse et les contours des bâtis. À voir quand la France sera couverte…

 

Imprimer cet article Imprimer cet article
Signaler un contenu

Les commentaires sont fermés

No Banner to display

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Accept Cookies
x